Et tu crois t'en tirer comme ça ? [PV Andrew} -gore gore-
RSS
RSS
C R Y S T A L
Bien le bonjour aventurier! Qu'est-ce qui a bien pu te mener ici, dans ces lointaines contrées? Les dieux s'interrogent du regard; es-tu une brise passagère, ou es-tu là pour forger ta destinée?



 

Partagez | 
 
 Et tu crois t'en tirer comme ça ? [PV Andrew} -gore gore-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rang Erica
Date d'inscription : 07/08/2015

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 0
Erica Kirman
Message Sujet: Et tu crois t'en tirer comme ça ? [PV Andrew} -gore gore-   Dim 6 Sep - 22:52

Furieuse ? Vraiment, vous pensez ? Pauvres innocents. « Furieuse » était un faible mot.
Le Leopeth n’était pas assez fourni en vocabulaire pour pouvoir trouver un adjectif qualifiant l’humeur actuelle d’Erica. Elle aurait pu tuer tous ceux sur son passage.
On l’avait dépassé. Elle avait fait une mission plutôt dangereuse, où elle avait failli y laisser un bras, et la récompense lui avait été dérobée. Là, ça allait saigner. Personne, je dis bien personne, ne devrait s’attaquer à ses richesses, son butin, ses affaires. Et celui qui avait fait ça était d’or et déjà un homme mort. Une personne l’avait renseignée en disant qu’un Incube qui se trouvait actuellement dans les montagnes était plutôt louche et avait pour habitude de faire des sales coups. Bien sur ce n’était qu’une rumeur, mais cela valait la peine de vérifier. Ni une ni deux, Erica se mit en chemin. Grâce à sa vie de nomade, elle connaissait plus ou moins l’ensemble du territoire, ainsi que toutes les routes, et l’idée de retourner chez les Daemons ne lui plaisait guère, mais elle voulait absolument récupérer son du, et faire comprendre sa douleur à l’enfoiré qui avait osé la défier.

Elle arriva dans les montagnes. Elle se rendit dans le cœur des montagnes, où le froid l’enveloppa. Elle aimait le froid. Elle aimait le Royaume du Nord plus que tout. Elle se sentait chez elle. A part chez les daemons. L’année qu’elle avait passée étant petite lui avait laissé des souvenirs pas forcément très heureux de cette région. L’esclavage l’avait horrifiée à l’époque.

La colère l’habitait. Comment avait-on pu la voler, elle ? Celui qui avait fait ça avait intérêt à avoir une bonne explication, elle ne lui ferait pas de cadeau, c’était certain. Assassiner, elle n’aimait pas vraiment le faire, seulement quand elle n’avait pas le choix, mais vu son état mental actuel, elle pourrait le tuer de sang chaud. Ses mains rougirent aux vents froids, des petites boules blanches recouvraient peu à peu ses cheveux de jais. Soudain, elle aperçut quelqu’un. Ni une ni deux, elle se rapprocha de quelques pas, dégaina son arc et arma une flèche, le tout en quelques secondes.

« Eh le merdeux, tourne toi vers moi sinon tu te retrouves avec ma flèche dans le crâne. »


Oui, elle était vulgaire aussi. Quand il se donna la peine de tourner vers elle, il collait à la description qu’on lui avait faite, c’était lui.

« Maintenant tu vas m’expliquer deux trois petites choses. Rends moi ce que tu m’as volé putain. »


Finesse et grâce, je vous présente Erica Kirman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hors-la-loi
Date d'inscription : 31/08/2015

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 0
Andrew Silverskin
Message Sujet: Re: Et tu crois t'en tirer comme ça ? [PV Andrew} -gore gore-   Dim 6 Sep - 23:21

4ème jour d'Auror

Il avait reçu une petite lettre, fort amicale, qui l'incitait à explorer les montagnes de Mortepierre pour y quérir le mystérieux écrivain. Évidemment, il n'avait aucune intention d'y aller, avant qu'il ne fut question d'argent... L'anonyme qui lui avait écrit se disait porter un nom reconnu, ce qui lui assurerait des revenus relativement élevés. Sûrement une sale histoire entre nobles, et un assassinat "ni vu ni connu", comme on dirait. C'était chose courante dans le métier, mais personne ne s'était donné la peine de lui écrire. A vrai dire, il était surpris qu'on sache où il se trouvait, il voyageait souvent, et logeait en ce moment dans une simple auberge. Il était alors en route en direction des montagnes, desquelles il était par chance très proche. Arrivé sur place, il observa l'endroit du rendez-vous. Comme d'habitude, les lieux étaient enneigés, ce qui ne manqua pas de lui déplaire. Il supportait pas le froid, malgré le fait qu'il ait vécu une partie de sa vie en Elireth. Cet endroit émanait de mauvais souvenirs... Alors qu'il était plongé dans ses réflexions, une voix s'échappa de derrière. Quelques mots vulgaires le firent comprendre qu'il n'était pas en présence du noble attendu. Il se retourna lentement, intrigué par la nouvelle apparition.

Une jeune femme, armée d'un arc, le toisait furieusement. Il la dévisagea silencieusement pendant une bonne minute, semblant l'analyser.

" Voler? De toute ma vie, je n'ai jamais volé. assura-t-il, d'une voix glaciale, Tué, oui. Mais vous voilà. Pleine de vie. Je ne vois donc pas en quoi je vous aurais offensé. "

Il ne baissa cependant pas sa garde, ses doigts pianotant sur la lame de l'épée qui était attachée à son dos. Lame qui pouvait, à tout moment, faire voler la tête de l'arrivante dans les airs. Tout comme, à l'inverse, s'il jaugeait mal son adversaire, une flèche pouvait vite le rendre borgne. Mais il y avait d'autres façons de régler les choses, après tout.

" Qui plus est, qu'est-ce qui vous ferait penser ça? "




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang Erica
Date d'inscription : 07/08/2015

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 0
Erica Kirman
Message Sujet: Re: Et tu crois t'en tirer comme ça ? [PV Andrew} -gore gore-   Lun 7 Sep - 19:21


La neige recouvrait lentement et de plus en plus sa longue chevelure de jais. L’air froid et glacé enveloppait nos deux protagonistes, elle se fichait de savoir s’il aimait ce climat, mais elle, elle l’adorait. C’était ce genre de froid qui vous fait sentir que vous êtes vivant.
Erica sentit le regard de l’homme peser sur elle, comme s’il la jugeait.

« Voler ? De toute ma vie, je n'ai jamais volé. assura-t-il, Tué, oui. Mais vous voilà. Pleine de vie. Je ne vois donc pas en quoi je vous aurais offensé. »


Oh mais tu ne perds rien pour attendre toi. Erica se rendit cependant compte qu’elle avait été très vulgaire. Mais quand elle était en colère elle n’était plus la même.
Les tons des deux personnages étaient en accord avec le décor, glacial.

« Qui plus est, qu'est-ce qui vous ferait penser ça ? »


Il se foutait d’elle en plus ? Non mais il se prenait pour qui ? Cet enfoiré n’allait pas faire long feu.

« Un incube… J’aurais du m’en douter, c’était limite prévisible. Ne te fous pas de moi, je te le déconseille. Ne perdons pas plus de temps, rends moi tout et plus d’ennuis de ma part. »


Il gardait la main à proximité de son arme. Si elle s’approchait trop, elle risquait certainement de mourir.

« Et je te conseille vivement d’éloigner ta main de ton arme, sinon je ne cherche plus à comprendre et je laisse cette flèche faire son travail. »


Possédé un ton plus distant et méprisant que cela, c’était impossible. S’il avait été une créature magique, elle aurait certainement pu le tuer à l’instant, par la seule force de son regard, plus dur et perçant que jamais. Elle n’inspirait pas la sympathie. Logique pour une Hors-La-Loi me direz vous.
Il n’avait pas intérêt à la mener en bateau une seconde fois. Si elle voulait, elle pouvait le blesser comme bon lui semblait et là il serait bien incapable de se défendre. Malgré tout, elle n’aimait pas cette méthode. Elle n’aimait pas faire souffrir les gens.
Le vol est une manière de les faire souffrir me direz vous, mais qu’est ce de perdre un tableau de valeur alors que des populations entières meurent de faim ? Erica aurait pu être un cliché du bandit au grand cœur. Or blesser cet Incube, même si elle n’aimait pas vraiment cette race, aurait été de la méchanceté gratuite.
Elle avait peut être tord de se moquer de cette race, mais elle s’en fichait. A chaque fois qu’elle avait eu des problèmes dans sa vie, c’était à cause des incubes. Ses frères étaient morts à cause d’eux, et lui avaient laissé de jolies cicatrices en guise de souvenir, et nombres d’éléments plus mineurs de sa vie. Alors maintenant qu’elle bouillonnait de colère, elle n’allait certainement pas se retenir de balancer tout ce qu’elle voulait.

Elle resserra sa prise sur la flèche, tenant tout son attirail avec une certaine technique. S’il tentait quoique ce soit, c’était fini de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hors-la-loi
Date d'inscription : 31/08/2015

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 0
Andrew Silverskin
Message Sujet: Re: Et tu crois t'en tirer comme ça ? [PV Andrew} -gore gore-   Lun 7 Sep - 21:19

Un incube... glissa la jeune femme à l'arc. Elle avait dû entendre de drôles d'humeurs sur son peuple, puisqu'il était aussi varié que les humains l'étaient. Du plus égoïste aux âmes les plus charitables. Cependant, ce n'était pas la première fois qu'il entendait ce genre de remarque... Il resta de marbre, attendant que les absurdités qu'elle avait imaginé s'achèvent enfin. Il ne voyait vraiment pas ce dont elle voulait parler... Un argent rendu... Il ne devait aucun argent. Et ceux qui tentaient de le lui prendre, ce n'étaient que de simples voleurs.

Puis, une menace fila. Il fronça les sourcils, se durcissant de plus en plus.
Il attrapa le manche de son épée, sans plus de cérémonie, resserrant l'étreinte. Il ne retira cependant pas la lame de son fourreau pour autant. Il fallait rester diplomate, aussi longtemps qu'il le pouvait, dans une certaine mesure.
Sans aucune hésitation, il lança :

" En premier temps, vous m'accusez de quelque chose de faux, et ensuite, vous me menacez? Si c'est la bête que vous cherchez, vous allez aisément la trouver. "

Il ajouta, cassant :

" Si vous vouliez simplement me détrousser, pas besoin de passer par tous ces stratagèmes pour goûter à ma lame, voleuse. "




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang Erica
Date d'inscription : 07/08/2015

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 0
Erica Kirman
Message Sujet: Re: Et tu crois t'en tirer comme ça ? [PV Andrew} -gore gore-   Mar 8 Sep - 22:29


« En premier temps, vous m'accusez de quelque chose de faux, et ensuite, vous me menacez ? Si c'est la bête que vous cherchez, vous allez aisément la trouver. »

Oh, une provocation. Provoquer Erica était une très, très mauvaise idée. Chercher à énerver cet incube le semblait tout autant. Cet échange allait donner.

« Si vous vouliez simplement me détrousser, pas besoin de passer par tous ces stratagèmes pour goûter à ma lame, voleuse. »

Erica afficha un sourire moqueur. Voleuse ? Oh que oui. Sa liste d’infractions était bien longue… Œuvres d’arts, vol d’argent dans les caisses des nobles, plusieurs agressions sur des nobles, piraterie en tout genre…

« Andrew Silverskin, c’est ça ? »

Etrangement, elle avait cette impression qu’il disait la vérité. Elle était plutôt douée pour savoir si on lui mentait ou pas, mais un léger doute planait tout de même.
En attendant la réponse qui, elle s’en doutait, serait positive, elle rengaina son arc et rangea sa flèche dans son carquois. Se battre avec lui n’aurait sans doute aucun sens, et il ne devait probablement rien savoir de ce qu’elle disait.
Il avait tout de même voulu dégainer son épée alors qu’il était menacé… Oui mais tentative logique de défense, en effet, rien dans son comportement ni dans ses paroles n’avaient suggéré quoique ce soit.

« « Voleuse » ? Je crois savoir que tu es toi-même Hors-la-loi, me traiter de voleuse serait un peu présomptueux de ta part. D’où tu viens ? »

Il trouverait sans doute tout cela fort étrange qu’elle décide d’arrêter de se méfier comme cela d’un seul coup, mais ses changements d’humeur fréquents étaient plus forts qu’elle. Elle voulait apprendre à le connaître, et ce serait pourquoi pas un moyen de savoir si oui ou non il savait ce qu’il était advenu de ce fichu butin qui lui revenait. Elle devait savoir si c’était lui pi cet informateur qui lui avait menti. Elle commençait de plus en plus à douter de la version de ce mystérieux homme qui était venu la trouver. Si jamais il lui avait raconté des imbécilités sur cet incube, il en paierait le prix, cela était certain. Erica possédait un certain sens de la justice. Si vous ne respectiez pas un marché, lui mentiez, ou autres gestes ou activités inappropriées, elle devenait très rancunière.
Comment se faire respecter si vous n’étiez pas un minimum intransigeant, personne ne vous respectait. Et à vrai dire, elle se fichait pas mal de la réputation qu’elle traînait derrière elle, même si elle était recherchée par le Gouvernement et par bon nombres de nobles. La seule chose qu’elle voulait, était qu’on ne se serve pas d’elle. Or, peut-être que c’était ce qu’il se passait.
Néanmoins, elle resta sur ses gardes.
Elle n’était qu’une humaine face à un incube qui avait certainement déjà bien vécu, et possédant des pouvoirs. Mieux valait pour elle de rester prudente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hors-la-loi
Date d'inscription : 31/08/2015

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 0
Andrew Silverskin
Message Sujet: Re: Et tu crois t'en tirer comme ça ? [PV Andrew} -gore gore-   Jeu 10 Sep - 20:19

Un sourire insolent se dessina sur le visage de la femme. Dernier Souffle plissa les yeux, agacé par ce comportement. Il arriverait bien vite à lui enlever ce rictus... Elle prononça ensuite son nom, qu'elle connaissait visiblement. Il ferait mieux de se débarrasser de Tranche-tête, même camouflé, on réussissait quand même à le repérer. Pour toute réponse, il poussa un soupir et hocha la tête. Aussitôt, la femme rangea son arc & sa flèche. Il lâcha à son tour la garde de son épée, tout de même méfiant.

Elle l'accusa ensuite de hors-la-loi, ce qu'il était, le mettant au même rang qu'un voleur, ce dont il avait horreur. Tous les imprudents qui avaient essayé de le prendre par surprise en avaient payé le prix. Enfin, il est certain qu'il ne s'en était pas non plus tiré avec quelques blessures. Pour lui, les voleurs étaient pour la plupart du temps des faibles.

Mais d'un côté, s'emparer des richesses des nobles était tout à fait dans son éthique... ces ingrats qui, au moindre petit changement, se comportaient bien pire que des petites filles, méritaient bien quelques leçons de temps en temps. De plus, comme l'on disait bien souvent "chacun pour soi". Tant qu'ils gardaient leurs distances de sa bourse, il s'en sortait satisfait.
Après tout, mercenaire n'était pas un métier innocent non plus...

" Comme je te l'ai déjà dit, tuer et boire sont des passes temps que je préfère au pillage. lui répondit-il en détournant le regard, Pour répondre à ta question... Nulle part. Je n'ai pas de... "chez-moi". Je voyage beaucoup. ajouta-t-il, déviant toute nouvelle question"

Une lunatique à tous les coups.
Ce n'était pas un problème en soi, bon nombre de ses compagnons de route ont leurs petites particularités. Il suffit de le supporter le temps d'une mission.

" Qu'est-ce qui t'a fait pensé que je t'avais volé? Voire, qui. "

Il ne voulait pas perdre de temps en futilité...




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang Erica
Date d'inscription : 07/08/2015

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 0
Erica Kirman
Message Sujet: Re: Et tu crois t'en tirer comme ça ? [PV Andrew} -gore gore-   Dim 13 Sep - 0:09


Il la toisait avec un de ces airs à qui il suffisait quelques secondes pour que l’on comprenne que vous n’étiez pas apprécié. En même temps, soit vous appréciez Erica, soit vous la détestiez. Le juste milieu était impossible.

«  Comme je te l'ai déjà dit, tuer et boire sont des passes temps que je préfère au pillage. Pour répondre à ta question... Nulle part. Je n'ai pas de... "chez-moi". Je voyage beaucoup. »


Tiens, tout comme elle. Elle considérait le Royaume du Nord comme son chez elle. L’endroit où elle avait passé le plus de temps. L’endroit où elle avait pu construire un peu de sa vie, l’endroit où elle avait été le plus heureuse, hormis sur les routes avec ses deux frères.  

« Qu'est-ce qui t'a fait pensé que je t'avais volé ? Voire, qui. »

Là était la question. Erica en devenait de plus en plus sure. L’homme qui l’avait renseigné n’avait qu’un seul et unique but, se moquer d’elle, et se servir d’elle pour tuer Andrew Silverskin.
Dans tous les cas, elle le retrouverait. C’était une spécialiste pour retrouver les choses qu’on égare, qu’on perd, qu’on n’a pas envie de retrouver. Et elle se ferait un plaisir de lui régler son compte.

« Disons qu’on m’a volé un butin qui me revenait de droit. Et je n’aime pas vraiment que l’on se serve de moi. J’ai eu vent qu’il s’agissait de toi. Mais je commence à croire que ces informations ne sont peut-être qu’inventées. Le fait que l’on t’ait dénoncé alors que tu affirmes ne pas être un voleur m’intrigue, cependant. »


Elle jouait la carte de la prudence, en restant tout de même méfiante, et prête d’une seconde à l’autre à dégainer son arc et ses flèches. Il tentait quoique ce soit, et cet incube était mort.
Erica avait besoin d’être sure de ce qu’elle avançait. Elle ne el quittait pas des yeux, jetant sur lui son regard froid distant et intransigeant, lorsque soudain, elle entendit un bruit. Elle avait une bonne ouïe, malgré le fait qu’elle ne soit qu’une humaine.
Des démons étaient dans les parages. La discussion entre les deux hors-la-loi avait certainement attiré leur attention. Sans plus attendre, Erica se jeta sur Andrew, les faisant tous les deux tomber au sol, dans le but de lui éviter une attaque.
Ni une ni deux elle sortit une flèche de son carquois, se redressa avec un genou au sol pour tirer dans le ventre d’un démons qui venait d’apparaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hors-la-loi
Date d'inscription : 31/08/2015

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 0
Andrew Silverskin
Message Sujet: Re: Et tu crois t'en tirer comme ça ? [PV Andrew} -gore gore-   Dim 13 Sep - 23:18

L'explication de la femme l'étonna. Que l'on se serve d'elle...? Un butin volé...?  Il ne pouvait s'agir que d'un piège. Soudain, un bruit retentit. Et quand on connaissait ces lieux, on savait qu'il ne pouvait pas s'agir d'un simple animal. Alarmé, il tenta de s'emparer de son épée, mais fut plaqué au sol par la jeune femme.

" Là n'est pas le moment de se jeter sur moi. Nous ferons plus ample connaissance plus tard, veux-tu? "

Ses paroles pouvaient paraître moqueuses, mais son ton au contraire démontrait qu'il était parfaitement sérieux. Il était assez dur de le cerner, en effet. Aussitôt, la jeune femme s'arma de son arc et sa flèche fila jusqu'à ce qu'elle transperce un des ennemis. Dernier Souffle ne perdit pas de temps, se relevant assez vite pour dégainer enfin son épée. Décidément, il était malchanceux... il aurait préféré ne pas avoir à se préoccuper des démons en plus de l'archère qui avait voulu le tuer. Cette première rencontre était assez... mouvementée. Prenant son élan, il s'acharna sur ses adversaires, tranchant tout ce qui lui passait sous la main. Un démon s'élança sur lui, s'apprêtant à abattre sa massue. Il contre-attaqua avec son épée, bloquant son attaque pendant quelques secondes. Peinant sous la pression de la massue contre la lame, il poussa un cri de rage et lui donna un violent coup de pied, qui l'envoya en arrière. Il en profita pour lui fendre le crâne de son épée.

Il essayait d'avoir un bon couvert, de ne jamais laisser passer une lame ou une massue. Cependant, cela ne marcha pas bien longtemps, puisqu'un poignard s'enfonça dans son épaule. La douleur le déchira de toute part, comme un éclair, mais il devait agir vite, et garder son sang froid. Lâchant son épée qu'il tenait du bras endommagé, il attrapa le démon par le col et lui asséna un coup de tête. On fait ce qu'on peut, quand on n'a plus de moyens. Il profita de l'attention que les démons portait à l'archère pour s'arracher la dague de sa chair. De justesse; un peu plus bas et il aurait eu quelques problèmes... Enfin, ce n'était pas la première fois. Il attrapa Tranche-tête, au sol, de sa main droite toujours utilisable, et s'approcha d'une femme au sol. La démone gémissait, essayant de stopper l'hémorragie qui s'écoulait d'une blessure au ventre, très profonde. En écartant la main, il s'y découvrit une flèche. Elle visait bien, la petite. Mais cela n'avait pas suffi à achever l'ennemi.

La démone le regarda droit dans les yeux, avec cette fierté qui insupportait Dernier Souffle. Il souleva la lourde épée, et enfonça d'un coup sec la lame dans sa poitrine. Quelques instants plus tard, il se dirigea en pressant le pas, vers l'archère et la horde de démons. Il ne se passa qu'un temps avant qu'il soit de nouveau encerclé...




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang Erica
Date d'inscription : 07/08/2015

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 0
Erica Kirman
Message Sujet: Re: Et tu crois t'en tirer comme ça ? [PV Andrew} -gore gore-   Sam 19 Sep - 22:05


Suite à une remarque fort idiote de la part d’Andrew Silverskin, il se releva pour faire face aux daemons. Erica elle, continuait de lancer ses flèches qui atteignaient toujours leur cible. Seulement, les bandes de bois ne suffisaient pas toujours à tuer les ennemis sur le coup, ne les immobilisant parfois que. C’était là qu’Andrew entrait eu jeu pour les achever. Il avait de la technique, il fallait bien le reconnaître. Et il devait être redoutable en combat. Malheureusement, il se fit toucher à l’épaule, un poignard affuté tranchant sa chair avec une facilité déconcertante.
Les démons étaient décidément de terribles ennemis.
Alors qu’elle venait d’abattre un démon, elle évita de justesse un projectile qui vola dans sa direction. Elle n’eut pas le temps de voir ce que c’était, mais elle perdit l’équilibre et un ennemi en profita pour la frapper, et envoyer voler son arc quelques mètres plus loin. Pas bon ça, pas bon du tout.
Alors que le démon qui l’avait mise à terre s’apprêtait à l’achever à coup de massue, Erica extirpa une dague de sa botte et la lança vers son agresseur. Elle atterrit au beau milieu du globe oculaire de la créature. Elle en profita pour se relever aussi vite qu’elle put. Il fallait qu’elle récupère son arc.
Se servant de son étourdissement, elle mit à terre le futur cyclope et l’assomma. Elle récupéra la dague pour la lancer avec précision en direction d’un des démons qui se dirigeaient vers Andrew.
Viser, c’était son truc. L’archère ne pourrait pas arriver à les éloigner tous du hors-la-loi, mais faire perdre ses moyens à un de la clique était le mieux qu’elle puisse faire.

Il lui fallait son arc. Il n’était pas question qu’elle ne le laisse se recouvrir de neige, l’abandonnant au milieu du tapis blanc, pour aller en acheter un autre sur un quelconque marché noir une fois cette histoire terminée. Il lui restait son épée fine. Elle n’aimait pas spécialement l’utiliser, elle ne s’en servait que très rarement, et uniquement en cas de dernier recours. Un cadeau du capitaine du navire sur lequel elle avait vécu pendant quelques années. Il ne ferait pas beaucoup de dégât, c’était sur, mais c’était toujours mieux que rien.
Quand il faut y aller, faut y aller.
Ni une ni deux, Erica se jeta dans le tas des démons se tenant près de son arc. Elle se prit plusieurs coups, heureusement, aucune blessure handicapante au contraire d’Andrew. Son épée était teintée de rouge, même si elle n’était pas très adaptée pour les combats. Erica tomba à quelques centimètres de son arme fétiche. Elle la saisit et sentit la sensation rassurante et habituelle du bois fin et lisse sous ses doigts.
Avec un plaisir certain, elle décocha une flèche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hors-la-loi
Date d'inscription : 31/08/2015

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 0
Andrew Silverskin
Message Sujet: Re: Et tu crois t'en tirer comme ça ? [PV Andrew} -gore gore-   Dim 27 Sep - 1:01

Et c'était reparti. D'un large coup d'épée, il ôta la vie de deux imprudents qui s'étaient précipités, lames levées, sur lui. Se retournant à vive allure, sa lame rencontra celle d'un démon qui voulait le prendre par surprise. Il le repoussa violemment et lui fendit le crâne, son épée traversant le métal de son casque pour aller rencontrer sa peau. Il la retira d'un coup sec, alors que le corps était encore à genoux. Les silhouettes croulaient sous la lame, tandis que la douleur s'étendait tout le long de son bras gauche. Il ne pouvait pas user de ses deux mains, ce qui était ennuyeux, puisqu'il se servait sans cesse des deux lors de combat. Ce facteur lui assurait toujours une longueur avance sur ses adversaire. Après tout, l'anticipation était l'essence même d'une lutte... Le temps de réaction d'un combattant déterminait en effet bien souvent l'issue d'un duel. Une occasion perdue était, en d'autres termes, synonyme de mort. Et bien évidemment, la mort n'était par pour une option, ni pour Dernier Souffle, ni pour ces démons. Pourtant, un ne s'en tirerait pas en vie... et le mercenaire n'avait aucune intention de les laisser gagner. Dans ces moments là, où il semblait presque jongler avec sa vie, il apparaissait comme une bête. Sans aucune pitié. Son seul but était de tuer, et de survivre.

Avec un terrible cri de rage, il dévia un bouclier de son épée et entama un duel avec l'un des démons. Faisant danser Tranche-tête contre l'autre épée, les chocs de lames furent de courte durée, puisqu'il ne se passa que quelques instants avant que Dernier Souffle ne la plonge dans le ventre de son ennemi, jusqu'à sa garde. Du sang s'échappa des lèvres du démon, qui s'écroula aux côtés d'un autre cadavre. Ils venaient enfin à bout de cette tribu. Ou du moins, de la partie de cette tribu. Il se remit en garde, tenant l'épée d'une main -il n'avait pas vraiment le choix-; il déterminait le reste d'ennemis à achever. Après une dernière vague, ils devraient en avoir fini avec eux. Ce combat lui rappelait vaguement ses mésaventures avec certains pirates. Il ne les avait jamais porté dans son cœur, après tout. Le mercenaire prit son élan, et entreprit, en quelques coups habiles, de donner quelques âmes à Fantöm. Destruction, était en ce moment même, son mot d'ordre. Vint alors un autre démon. Il n'avait pas vraiment l'air différent des autres. Peut-être était-ce son regard, qui était plus féroce. Il lâcha quelques mots à son attention le dévisageant d'un air hautain, ne se mettant même pas en garde. C'était sans doute de l'Androtech, puisqu'il n'avait rien compris à ce qu'il avait bien pu dire. Une vile langue. Sèche. Semblable au sifflement d'un serpent. Et pourtant, il n'avait pas quelque chose contre les démons en particuliers. Non, Dernier Souffle haïssait tout le monde équitablement.

" Tu n'as pas l'air d'être en train de négocier en tout cas. lança-t-il, les yeux rivés sur son air méprisant "

Il se précipita sur l'homme, brandissant l'épée au dessus de sa tête. Celui-ci la contra aisément. S'en suivit une série de pas audacieux, de maîtrise de distance et de rythme. Ils s'accordaient parfaitement, l'un à l'autre. Et ce ne serait que la fatigue, ou la surprise, qui pourrait briser cette harmonie. Ce fut son adversaire qui fit le premier pas, accélérant le rythme des entre-chocs pour le submerger de coups, avant de lui donner un violent coup de pied qui le fit reculer. Il en profita également pour abattre son épée en direction de son bras encore valide. Pris de court par une attaque aussi soudaine, Dernier Souffle se retira néanmoins de justesse. Brusquement envahi par la rage, comme une infection, il contre-attaqua vivement, par mouvements rapides, et non plus d'amples et lourds coups. Quand une bête était blessée, elle devenait souvent violente, enragée, et surtout... redoutable. Et à ce moment là, l'incube était cette bête. L'adversaire ne savait plus où donner de la tête, peinant à retenir ses coups. Vint un moment où l'incube lui fit une légère taillade au bras, le déstabilisant, avant que sa lame ne passe au travers de son cou, faisant voler la tête d'un mouvement sec et habile. Le sang jaillit lentement de la gorge de ce corps qui tardait à s'effondrer, tandis que la tête roulait au sol. Les yeux vitreux du démon étaient plongés dans les siens, et l'expression de fureur, encore inscrite sur son visage. Sans le savoir, il avait eu beaucoup de chance. Peu de combattants mourraient sur le coup. Ils souffraient souvent pendant des heures sur le champ de bataille, avant de pouvoir enfin rendre leur dernier souffle. Le mercenaire se retourna vers la jeune femme, qui avait sûrement bientôt terminé sa tâche.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang Erica
Date d'inscription : 07/08/2015

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 0
Erica Kirman
Message Sujet: Re: Et tu crois t'en tirer comme ça ? [PV Andrew} -gore gore-   Dim 18 Oct - 21:16



La flèche partit pour atteindre directement sa cible.
Toujours du coin de l’œil, Erica pouvait observer le mercenaire se battre contre les démons.
Il était plus que compétent, c’était indéniable. Peut-être que le provoquer n’était pas une si bonne idée. Seulement, le tempérament de la jeune femme en avait décidé autrement. Il suffisait qu’elle soit ne serait-ce que peu énervée, et sa spontanéité qu’elle s’efforçait d’effacer refaisait surface. Le vent sifflant de fortes bourrasques enfermant le froid des montagnes frappait les créatures de plein de fouet, tout comme l’épée qu’Andrew Silverkin et les flèches qu’Erica assénaient à leurs adversaires. Mais peu à peu les démons tombaient, au péril de la force des deux hors-la-loi.

La jeune femme enchaînait les mouvements latéraux pour éviter les attaques des démons. Plusieurs démons contre elle seule, ce n’était pas une mince affaire. Quand bien même la réputation la jeune femme la précédait, ses capacités n’en restaient pas moins celles d’une simple humaine.
Quand elle entendait des gens parler d’elle, cela la faisait beaucoup rire. On disait qu’elle était imbattable, ce qui n’était pas totalement vrai même si rares étaient ceux qui l’avaient vaincue, D’autres encore disaient qu’elle n’existait pas, d’autres fois que c’était une salope qu’elle n’était qu’un mythe, ou une pauvre fille perdue. Ce qui n’était pas totalement faux.

Erica envoya une énième flèche dans l’œil d’un démon, qui se cabra en arrière sous le poids de la douleur. Du sang s’échappait abondamment de son globe oculaire et s’écoulait sur le reste de son torse, jusqu’à tâcher encore plus la neige immaculée avant leur arrivée. Soudain, Erica ressentit alors une douleur lancinante, sentit les griffes d’un démon s’enfoncer dans sa chair avec vigueur. Elle réprima un gémissement de douleur face à cette attaque inattendue. Le sentiment de mal être grandit lorsque la créature retira ses griffes du bras de la jeune femme, pour reculer vivement.
La jeune femme jura, dégaina sa dague et l’envoya direct dans le cœur du démon, à titre de vengeance personnelle.
Mais déjà, il en arrivait d’autres. Jamais ils n’en auraient fini avec ces bestioles. Tentant d’oublier que le haut de son bras gauche saignait à grosses gouttes, elle se préparait déjà à devoir riposter, lorsque soudain, le sol trembla. Très légèrement. Erica crut d’abord que c’était elle qui tremblait, que son esprit lui jouait des tours.
Mais avant que quiconque ait pu bouger, les secousses s’intensifièrent. Il se passait quelque chose.
Erica évalua les alentours. De la neige et de la roche rugueuse à perte de vue. Elle fit quelque pas dans le manteau blanc tacheté de rouge, et aperçut une grotte quelques mètres plus loin.
Oh non. Pas ça.
Tout, mais pas ça.
Elle aurait voulu avertir Andrew, mais c’était déjà trop tard. D’un seul coup et telle une furie, un serpent à la fois magnifique et inquiétant s’échappa de la grotte. Majestueux, et frimant presque avec ses écailles le recouvrant entièrement, on aurait presque dit qu’il se libérait. Pour ne pas croiser son regard meurtrier, Erica baissa les yeux vers sa mâchoire. Il ouvrit la gueule et ses longs crochets firent leur apparition, faisant finalement regretter à Erica d’avoir regarder dans cette direction.
Le reste des démons prit instantanément la suite, face à la créature et à ses vingt mètres d’agressivité. Il rugit à rendre sourd, et s’avança plus que déterminé à dévorer de la chair fraiche.  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hors-la-loi
Date d'inscription : 31/08/2015

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 0
Andrew Silverskin
Message Sujet: Re: Et tu crois t'en tirer comme ça ? [PV Andrew} -gore gore-   Lun 19 Oct - 2:35

De quelques coups agiles de lame, il dévia la hache d'un jeune démon. L'arme tomba. Il poussa l'ennemi d'un coup de pied au ventre, le faisant tomber. Instinctivement, le démon recula de quelques centimètres sur la terre froide, cherchant à s'éloigner de l'homme, puis tenta de se relever. Mais il était bien trop tard, puisque le mercenaire lui donna un second coup, en direction de son genou cette fois, qui laissa échapper un craquement, sonnant comme une douce mélodie aux oreilles du guerrier expérimenté. Il n'appréciait pas spécialement de faire souffrir ses ennemis. Mais il aimait les savoir à sa merci, c'est-à-dire, sans aucune arme dans la main, et si possible, sans aucune possibilité de riposter. Le démon ne cria pas, les yeux levés vers le mercenaire en signe de défi. Dernier Souffle haussa les épaules, et leva son épée, la pointe de la lame était appuyée sur son cou, l'empêchant de faire le moindre mouvement. Alors, d'un ton sec et glacial, il lui demanda :

" Pour qui travailles-tu? Réponds et je te laisserai la vie sauve. "

Le démon continuait à l'observer, furieux, prêt à lui faire mordre la poussière, mais en même temps curieux; curieux de savoir s'il allait périr. Cette fierté de guerrier qui était très présente chez les tribus démons. L'incube enfonça légèrement sa lame dans la peau de son cou, lui faisant une légère taillade qui lui arracha une grimace.

" J'ai dit, réponds. insista-t-il, agressif Je sais que tu me comprends. "

Et pourtant, il n'entendait toujours rien de la part du démon. Ils s'affrontaient du regard, silencieusement. Puis, ce contact fut brisé lorsque le membre de la tribu leva les yeux encore plus haut, en direction de quelque chose derrière lui. La crainte pouvait se lire dans ses pupilles, qui dégageaient pourtant une grande détermination il y a peu de temps. Un sifflement attira son attention, un sifflement particulier, fort, puisqu'à peine celui ci se répandit que les démons prenaient la fuite. Toutefois, le jeune démon avait de la peine à les suivre, essayant de ramper, désespéré. Dernier Souffle le regarda essayer de s'enfuir, avant de le retenir au dernier moment, en brisant sa deuxième jambe sans aucun signe d'hésitation. C'est là qu'il le vit, en se retournant.

Un Basilic.

Oui, c'était bien cette gigantesque créature, aux crochets qui feraient frémir n'importe quel aventurier. Ses yeux jaunes observaient les trois imprudents qui étaient restés, qui avaient osé pénétrer son territoire. Le mercenaire s'adressa à Erica brièvement :

" Fuis si tu veux. Je veux tuer ce monstre et garder l'otage pour le faire parler. Si tu veux m'aider, couvres mes arrières, je vais servir de distraction pour que tu l'achèves. Souviens toi; ne le regarde jamais dans les yeux. "

Sans plus d'explications, il se mit à courir en direction de l'immense bête. Celle-ci balança sa queue dans le but de le blesser, balayant au passage quelques arbres. Un nuage de poussière et de terre se leva dans les airs, camouflant Dernier Souffle. Celui-ci sauta aussi haut qu'il le pût dans le but d'éviter l'énorme chose qui allait à toute vitesse vers lui. Heureusement pour lui, il sauta au bon moment, mais la bête n'allait pas tarder de l'envoyer valser pour de bon! Il n'avait qu'une seule chance de bien toucher, désormais, et il ne fallait pas la manquer. Pour accentuer les dégâts de son attaque, un flux de ténèbres se libéra de sa main, avant d'entourer sa lame. Une forme brutale de magie, souvent associée à de la magie noire... Cela collait à son caractère. L'épée trancha à travers sa peau verdâtre, provoquant chez la bête un sifflement encore plus aigu. Du sang rouge foncé, tournant presque au noir, étrangement, jaillit de la plaie. Le Basilic, empli de rage l'envoya dans les airs d'un rapide coup de queue.

Le mercenaire s'effondra au sol avec fracas, mais se releva aussitôt, non pas découragé pour autant; au contraire, il s'activa en voyant le gigantesque serpent se ruer sur lui. Il s'élança, courut aussi vite qu'il le pût vers le monstre. Au moment même où les crochets allaient le broyer, il glissa sous la gueule du Basilic, pour lui asséner un autre coup. Se relevant à vive allure, il profita de la douleur passagère de la bête dont le sifflement s'intensifiait de minutes en minutes pour la transpercer du côté. Toutefois, le Basilic réagit bien trop vite pour lui, ne le laissant pas finir ce qu'il avait entreprit. La bête abattit ses crochets dans le bras du mercenaire, s'aidant de ce support pour l'envoyer plus loin, comme un vulgaire pantin. Une fois au sol, l'homme essaya de se relever, mais son bras lui faisait souffrir le martyr. Il serra les dents sous la douleur, désormais double, en comprenant qu'il s'agissait de celui qui avait déjà été touché. Le choc avait rendu humides ses yeux mais il tenait toujours bon. Pour l'achever, la queue du Basilic l'entoura, et le jeta contre un arbre sans ménagement.

Le mercenaire se redressa avec difficulté, Tranche-tête toujours dans sa main. Son regard était déterminé, mais il prit soin de ne pas rencontrer celui du monstre. Il savait de quel genre de don le monstre disposait... Il s'élança de nouveau et brandit son épée avant de lâcher un cri hargne, cette même hargne qui lui permettait de vaincre son tourment, ou du moins, de l'oublier. Toute cette colère le dévorait de l'intérieur, comme un feu. Ses expériences lui revenaient en flash, il puisait dans celles-ci à chacune de ses manœuvres. Par exemple ses cours d'entraînement, il y a bien longtemps, chez les Weiss... Quand il n'avait pas encore affronté la mort, quand tout ce qui le préoccupait, c'était d'être la fierté de sa famille. Ses pas et ses mouvements semblaient s'aligner naturellement, et peu à peu il se dérouillait. Agile, presque gracieux, il donnait au combat un aspect étrange. Il donnait l'impression que n'importe qui pouvait le faire. Et pourtant, n'importe quel faux mouvement lui ôterait la vie... Les coups fusaient, mais il savait bien que cette danse ne serait pas éternelle. C'était un Basilic après tout. Il n'allait pas le tuer comme ça. Le retenir, peut-être...

La gueule du monstre s'empara de son épée d'un mouvement rapide, interrompant sa démonstration. Il voulut ensuite s'en prendre à l'incube, mais celui-ci esquiva sa morsure avec habilité et profita de cette distraction pour ramasser Tranche-tête. Il ne perdit pas de temps; il se retourna et se mit à courir de nouveau, vers l'archère cette fois. Le Basilic avait beau faire une vingtaine de mètres, il se déplaçait avec aisance à travers les arbres, d'une vitesse qui faisait pâlir le mercenaire.

Il se rapproche, il se rapproche...

Il glissa en dessous d'un tronc d'arbre, suspendu à l'horizontal, et disparut des yeux du prédateur. Il surgit de ses côtés, en même temps qu'une boule noire, faite de flammes ténébreuses. Il n'aimait pas spécialement avoir à utiliser sa magie... Mais c'était un cas urgent. Il soutenait son bras endommagé, le tissu de son bandeau et sa manche ayant été arraché. On pouvait témoigner des traces évidentes des crochets, qui étaient passés au travers de sa peau. Il devait à tout prix se guérir aussi tôt qu'il le pourrait, s'il ne voulait pas perdre l'usage de son bras, ou bien mourir suite à l'empoisonnement du Basilic.

PS : désolée pavé j'avais trop de trucs à dire xD




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 19/04/2015

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 0
Narrateur
Message Sujet: Re: Et tu crois t'en tirer comme ça ? [PV Andrew} -gore gore-   Lun 19 Oct - 2:46

Monstre
Basilic
Fiche - Fiche n°11
Niveau - Epique ★★★★★★★★
Attaque en cours - Coup de queue | Morsure
Touches - 8
Butin
40 Svens |elixir de vie mineure x2 | Peau de basilic

Boss épique : 2 points de prestige à gagner.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: Et tu crois t'en tirer comme ça ? [PV Andrew} -gore gore-   Aujourd'hui à 11:13

Revenir en haut Aller en bas
 
 Et tu crois t'en tirer comme ça ? [PV Andrew} -gore gore-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» On dit que les adolescents sont tous pareils. Pourtant, je ne crois pas être comme toi. | Héloïse Aragon |
» Leurs armes, c'est quoi ? | Mauvaise haleine, argot pittoresque, quelques balayettes... Qu'est-ce que tu crois qu'ils ont comme armes ? Des flingues, pauvre connard !
» Tu crois m'avoir comme ça ? |Cedric|
» "Envole-moi, tire moi de là ! Avec ou sans toi je n'finirais pas comme ça !" [ Rp Heather et Joaquim~ ♫ ]
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C R Y S T A L :: Crystal :: ☍ Nord :: Montagnes de Mortepierre :: Monts & Chemins-