[Libre] Ennuis avec des pirates
RSS
RSS
C R Y S T A L
Bien le bonjour aventurier! Qu'est-ce qui a bien pu te mener ici, dans ces lointaines contrées? Les dieux s'interrogent du regard; es-tu une brise passagère, ou es-tu là pour forger ta destinée?



 

Partagez | 
 
 [Libre] Ennuis avec des pirates
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hors-la-loi
Date d'inscription : 31/08/2015

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 0
Andrew Silverskin
Message Sujet: [Libre] Ennuis avec des pirates   Dim 6 Sep - 22:47

Le contrat était clair. Une description brève y apparaissait; un homme grand, aux yeux bleus, et lourdement armé. C'était ce que le parchemin, attaché à même le mur, indiquait. Le regard de Dernier Souffle s'abaissa peu à peu, avant de rester fixé sur le nom. C'était bien le sien. Il poussa un long soupir, laissant échapper un peu de brume qui s'éleva dans l'air glacial. Il avait vu cette description des milliers de fois, c'était la raison pour laquelle il préférait cacher son visage. Ses "camarades de jeu", autres mercenaires, ne le manqueraient pas. Un jour, il y perdra peut être la vie. Enfin, ce n'était pas comme si elle était bien importante à ses yeux. Il arracha l'affiche et se retourna, avant de remarquer qu'un homme l'observait, immobile. Il fallait à tout prix qu'il quitte les quais, ou on le coincerait. Et affronter tous ces hors-la-loi ne serait pas une partie de plaisir, loin de là. Il se mit à marcher vivement en direction des montagnes, mais on lui bloqua le passage. Un autre homme, qui le dévisagea froidement.

" Ôte toi de mon chemin ou tu le regretteras, brigand. "

Aussitôt, deux de ses compagnons s'y rajoutèrent. Il était désormais encerclé... Rien de bon n'émanait de cette situation. Il fallait qu'il réfléchisse vite... Il mit une main sur la manche de son épée, facilement reconnaissable.

" Vous vous trompez de cible. Réfléchissez bien à cet acte. "

Ce n'était que du bluff, mais il n'hésiterait pas à les découper en morceaux si c'était la méthode qu'il devait adopter. On ne pouvait presque jamais négocier avec eux. Et il n'avait aucunement envie de leur donner de l'argent...




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Confrérie
Date d'inscription : 02/09/2015
Localisation : Dans un polygone entre Poitiers, La Bourboule, Nantes-Pornic, Anvers,, Val Thorens et le Kazaksthan

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 2
Layon Sombremarche
Message Sujet: Re: [Libre] Ennuis avec des pirates   Mer 9 Sep - 15:30

Layon n'avait qu'une hâte, celle de rentrer chez lui. Au village. Bien au chaud dans la longère clanique, il consommerait alors force hydromels et eaux de vies, jusqu'à s'affaler sur le sol de la maison familiale, n'en déplaise à son père. Il aimait voyager, pour sûr, mais il avait du mal ces temps-ci à partir l'esprit serein. Il n'était jamais complètement sûr de comment il retrouverait le clan à son retour. Mais il n'avait guère de choix. Le clan venait comme chaque début de saison froide vendre sa part habituelle d'eau-de-vie d'airelles de l'année, ainsi qu'une charrette pleine de manteaux de laine et de cuir. Et comme à chaque fois qu'on craignait pour une cargaison, on envoyait trois ou quatre hommes et un chasseur de monstres, qui servait alors aussi de pisteur et d'éclaireur. Et aujourd'hui on l'envoyait lui, parce que c'était son rôle.
Heureusement, les Sombremarches sont des gens rapides. S'ils repartaient vite et vendaient la charrette sur place comme ils le faisaient d'habitude, ils seraient au village dans trois ou quatre jours, à marche forcée.

Pour l'heure, il attendait que les négociants fassent leurs affaires et zonait pour sa part en ville, près des docks; On négociait souvent près des docks. Cela permettait, une fois l'affaire conclue, de charger au besoin la cargaison directement sur les bateaux en partance. L'eau-de-vie d'airelle se vendait bien, et les six tonneaux seraient probablement envoyés au Sud avant ce soir. Mais tout cela, Layon n'en avait cure pour le moment.

Peu à peu, ses pas le menèrent sur les quais, tout proches. Furetant parmi les étals, il cherchait un souvenir pour sa sœur; telle qu'il la connaissait, elle rirait joyeusement si il lui rapportait un objet fin qui lui plairait. Et il aimait tellement entendre son rire, qu'il ne regarderait pas à la dépense. Enfin, pas trop. Passant parmi les vendeurs à la sauvette et les boutiques improvisées, prenant garde à sa bourse et laissant sa hache apparente et à disposition, il salivait en sentant les effluves de poissons grillés et de fruits à coques qu'on servait en cornet pour quelque sous.
Alors qu'il admirait et faisait tourner dans sa main un sifflet de bois en forme d'oiseau, et se demandant combien il pourrait le marchander, car il était sûr qu'il plairait à sa sœur ou son cousin et demi-frère, il surprit du coin de l’œil un début d'altercation. Bah! Encore des marins qui réglaient leurs comptes assurément. Les gardes trop absents de ces zones grouillantes de vie encourageaient indirectement la violence. C'était affligeant, mais qu'y pouvait-il. Toutefois, lorsque de plus en plus d'hommes s'attroupèrent et que certains à l'arrière commencèrent à poser leurs mains sous leurs habits, potentiellement à la recherche d'une arme, il se dit qu'il lui fallait peut-être intervenir.
Se maudissant pour son sens de l'ordre et trouvant la nature humaine débile, il écarta l'un des hommes pour se retrouver face à un grand type passablement armé, dont le visage était à moitié dissimulé.

Jouant le coup du bluff il lança alors d'une voix claire et forte:
"Ah, te voilà donc! Cela fait presque une heure que je t'attends, et toi tu flânes sur les quais. Enfin, ça me fait plaisir de te voir, allons donc conclure notre affaire comme il se doit, dans un établissement digne de ce nom."

Puis, se retournant, il toisa l'homme qu'il avait bousculé. Il avait fait exprès de s'en prendre au second plus grand, qui faisait à peu près sa taille. Ainsi il marquait qu'il ne s'attaquait pas au plus petit et qu'il était prêt à en découdre, tout en évitant de devoir toiser quelqu'un par en-dessous, ce qui aurait pu encourager les velléités des autres personnes présentes; l'homme le plus grand faisait en effet une bonne tête de plus que lui. Affronter une troupe, c'est comme affronter une meute, ou peu s'en faut, se rappela-t-il. Les meutes sont généralement plus civilisées. L'homme avait dans la barbe plus de miettes qu'un boulanger trop gourmand. Il empestait la crasse. Mais c'était toujours mieux que son voisin, dont l'haleine avinée aurait réveillé un mort. Refusant de ciller, Layon annonça:
"Navré de vous avoir bousculé, ce n'était pas mon intention. J'espère qu'il n'y a pas de problèmes, n'est-ce pas?


Appelez-moi Gne.
Appelez-moi Layon, si vous voulez.
Mais mieux encore, ne m'appelez pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hors-la-loi
Date d'inscription : 31/08/2015

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 0
Andrew Silverskin
Message Sujet: Re: [Libre] Ennuis avec des pirates   Jeu 10 Sep - 20:47

Alors que le combat allait débuter d'un moment à un autre, une voix l'interpella. Par les Dieux, que se passe-t-il encore? Alors, il vit un homme, sortant de nulle part, vêtu d'un... kilt..? Dernier Souffle haussa un sourcil. Certaines cultures lui échapperaient toujours... Il se mit à déblatérer un charabia incompréhensible. Du bluff sans aucun doute. La démonstration de son talent d'acteur le fit esquisser un sourire qu'il ne put réprimer. Il décida de faire de même, avec peu d'espoir d'être épargné certes, mais, c'était le jeu, non?

" Ah mon brave, ces agréables jeunes gens... Il essaya de ne pas s'étrangler. Hé bien, ils se sont mépris sur ma personne. Il est vrai que j'exerce certaines activités peu légales, mais tout de même! "


La prestation des deux hommes ne semblèrent pas convaincre les personnes ci-présentes, qui dégainèrent aussitôt leurs armes. Ils étaient visiblement prêts à en découdre... A vrai dire, le contraire l'aurait étonné. Hé bien, rouler d'autres hors-la-loi, qui plus est, plus sots qu'un enfant ne l'aurait jamais été, n'était pas aisé... Dans un dernier effort, il lança :

" Enfin, messieurs... "


Rien n'y fait, puisque les hommes se rapprochaient dangereusement de sa personne. Dernier Souffle s'approcha, à reculons, vers l'homme à la jupe, avant de lui glisser :  

" Si tu n'as aucune arme, j'espère que tu cours vite. "




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Confrérie
Date d'inscription : 02/09/2015
Localisation : Dans un polygone entre Poitiers, La Bourboule, Nantes-Pornic, Anvers,, Val Thorens et le Kazaksthan

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 2
Layon Sombremarche
Message Sujet: Re: [Libre] Ennuis avec des pirates   Jeu 10 Sep - 22:57

Intérieurement, Layon grimaça lorsqu'il entendit son interlocuteur mystérieux mentionner des activités peu légales. Était-il possible que, souhaitant bien faire, il se retrouve à aider un hors-la-loi ? Il n'avait aucunement envie de se retrouver du mauvais côté de la loi. Au village, sa cote descendrait en flèche. Ce n'était pas une information très sympathique.

La suite n'était guère mieux. Layon se maudit intérieurement d'avoir laissé sa besace à composants chimiques avec la cargaison, par peur qu'on lui vole. Il ne lui arriverait rien, mais à quoi bon s'il se retrouvait mort ! Enfin, de toute façon, il n'aurait probablement pas eu le temps de préparer quoique ce soit. Il prit néanmoins note de toujours préparer quelques effets en avance à l'avenir. Mais face à la bande de types louches qui sortaient maintenant leurs armes de façon manifeste, ce serait du mano à mano. Et ils n'avaient pas l'air de rigoler. Layon espéra juste qu'on retiendrait le critère de légitime défense s'il se faisait attraper. Parce qu'il ne voyait pas trop comment se sortir de tout ça sans bobos.

L'homme qu'il avait tenté de secourir se mit à le tancer, lui suggérant une fuite rapide. Esquissant un sourire il répondit :
« Et toi si tu as peur, tu pourras te cacher sous mon jupon. Dis-moi, ta grosse arme là… tu cherches à compenser quelque chose ? »
Se mettant en position de combat, Layon se mit à compter les adversaires. Huit hommes qui les encerclent, ça ne va pas être du gâteau, même si certains allaient peut-être se gêner mutuellement… Le mieux ce serait encore d'ajouter un peu de confusion à la mêlée…

Soudain, alors qu'il s'apprêtait à empoigner sa hache, il eut une illumination. Comme lorsqu'on retire quelque chose du gosier d'un mouton malade, se dit-il. Soudain très vif, il attrapa l'homme aviné qui ne cessaient pas de le fixer, lui enfonça profondément deux doigts dans le gosier et l'orienta vers son grand camarade barbu.
Le vomi fusa à grands flots, inondant la chemise et les chaussures de l'homme à la barbe d'un liquide verdâtre à l'odeur acide de vinasse bon marché. L'aviné ne s'arrêtait plus. Courbé en deux, il expulsait soudain à gros bouillons tout ce qu'il avait plus tôt ingurgité. En tout, l'action avait à peine duré quelque secondes, cinq ou six tout au plus. Vif et précis, pour mettre l'ennemi devant une situation surprenante à laquelle il ne s'attend pas. Pour qu'il commette des erreurs.

Retirant sa main pleine de… saleté, et l'essuyant maladroitement sur le dos de l'infortuné expulseur de liquide Layon se demanda comment le gaillard dont on bavait sur les chausses allait réagir et s'il allait se retourner sur son voisin. Après tout, on venait de l'humilier devant témoins, il n'allait quand même pas laisser passer un truc pareil ; sa réputation était probablement en jeu.

Retournant auprès de son camarade de castagne d'un pas chassé félin, il reprit :
« Quand on a un mouton qui s'étouffe et qu'on doit lui récupérer ce qui l'emmerde, une fois sur deux, il nous remercie d'un grand coup de gerbe. J'ai voulu savoir si ça marchait pareil sur les humains. Mais quelque chose me dit que ça ne va peut-être pas suffire. »

Sortant enfin sa hache principale et une hache de lancer qu'il allait devoir utiliser au corps à corps, il se mit enfin en posture de combat. Il regrettait simplement de ne disposer que de son haut d'armure et de ne pas avoir mis son casque. Mais qui aurait pu dire qu'il finirait comme ça en cherchant des putains de bibelots pour bonne femme !


Appelez-moi Gne.
Appelez-moi Layon, si vous voulez.
Mais mieux encore, ne m'appelez pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hors-la-loi
Date d'inscription : 31/08/2015

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 0
Andrew Silverskin
Message Sujet: Re: [Libre] Ennuis avec des pirates   Ven 11 Sep - 20:12

Sa remarque lui fit lever les yeux aux ciels, et ce fut non sans un sourire, qu'il dégaina son arme en direction de ses adversaires. Cela faisait trop longtemps qu'il n'avait pas découpé quelques brigands en prétextant la légitime défense. Enfin, c'était un terme qui n'aurait pas vraiment d'importance quand on lui passerait la corde au cou...

" Pour un homme en jupe, tu es bien bavard. Je refuse poliment ton offre cependant. "

Et aussitôt, l'homme se jeta sur les ennemis. Toutefois, alors que Dernier Souffle pensait voir une tête voler ou au moins, un morceau de chair écrasé par la hache qu'il tenait en main, c'est la main, et non la lame de son camarade, qui se retrouva... hé bien, dans la bouche de l'opposant. Peu à peu, une foule commençait à se former autour d'eux, les fixant. La violence attirait bien du monde... Une coulée de substance verdâtre s'étala sur les vêtements de l'homme d'à côté. L'attaque avait... plus ou moins réussi. Mais il était évident qu'il ne s'attendait pas vraiment à cela. L'homme retourna tranquillement à ses côtés, sortant ses haches, lui glissant quelques mots.

" En effet, approuva-t-il, Il semblerait qu'il n'ait pas apprécié ton geste. "

Ahuris, les scélérats se regardaient entre eux. Le brigand aux vêtements tâchés eût un regard furieux en direction de son compagnon, qu'il manqua de frapper. Mais l'effet ne prit pas une tournure agréable, puisqu'il rejeta sa colère sur eux deux, braillant un ordre incompréhensible. Quelque chose comme... "attrapez les". Son épée allait servir à quelque chose, après tout! L'incube prit son élan, et rendit un coup de lame net sur le torse de son ennemi, puis feinta avant de lui asséner son épée sur la jambe. Celui-ci s'écroula au sol dans un cri de douleur. Un de moins, encore sept! Il fendit les airs, avant qu'il ne rencontre une autre lame. Deux autres bandits se jetèrent sur lui, voulant le prendre par surprise, mais il les esquiva aisément.

Cons, et aussi agile que des baleines en plus de cela. Ils n'étaient pas sortis de l'auberge.
Et pendant ce temps là, il laissa l'homme au kilt à ses affaires, jugeant qu'il arriverait à faire sauter assez de têtes de son côté.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Confrérie
Date d'inscription : 02/09/2015
Localisation : Dans un polygone entre Poitiers, La Bourboule, Nantes-Pornic, Anvers,, Val Thorens et le Kazaksthan

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 2
Layon Sombremarche
Message Sujet: Re: [Libre] Ennuis avec des pirates   Sam 12 Sep - 14:24

Ça y était donc, on y était. L'essai peu prometteur au demeurant de Layon n'eut pas l'effet escompté et la bagarre ne se déporta pas sur les deux protagonistes qu'il aurait voulu. Son nouveau camarade d'infortune se mit alors à ferrailler avec talent. Son pas glissant était dur à suivre. Mais de toutes façons, Layon avait d'autres problèmes. Se jetant à son tour dans la mêlée, il se débrouilla pour toujours se retrouver plus ou moins entre deux adversaires, qui se gênaient alors l'un l'autre. Il ne cherchait pas à tuer. C'était bête d'en arriver là, mais une bonne correction en revanche… roulant pour esquiver un coup de taille, il trancha l'arrière cuisse d'un de ses adversaires comme dans du beurre. L'homme s'écroula en hurlant. Layon se relevant lui mit alors un grand coup de manche dans le nez, qui se mit à pisser le sang. Esquivant un second ennemi, il fut ravi de voir que sa brassarde trempée faisait son office en déviant la lame de couteau de ce dernier, lame qui à quelques centimètres lui aurait laissé une vilaine estafilade dans le bras. Relevant le bras pour casser la prise, il lâcha sa hache, attrapa l'épaule adverse et tira un grand coup tout en projetant son front en avant. Le coup de boule cueillit l'adversaire en plein visage et notre héros entendit le craquement caractéristique de l'arête qui se brisait sous l'effet du choc. Sans laisser le temps à son ennemi de contre-attaquer, il entreprit de projeter son genou dans ses parties fragiles avec toute la force qu'il pouvait, puis de lui en remettre un bon coup dans le visage alors que l'homme se courbait sous la douleur. L'homme s'écroula et se mit à geindre. Il n'était pas définitivement hors de combat, mais il ne reviendrait pas à la charge avant un moment, s'il y revenait.

Ramassant sa hache, Layon vit alors qu'un des hommes armait une arbalète de poing. Le genre de méchante petite saloperie qui ne sert que si on vise avec application, mais qui permet de faire de sacrés dégâts le cas échéant. Il se demanda comment un tel brigand avait pu se procurer un outil aussi raffiné. Ce genre de types patibulaires étaient normalement plutôt du genre bourrin et peu raffinés, à se battre à coup de bouteilles brisées et de tabourets… Il ne savait même visiblement pas s'en servir, puisqu'il galérait comme un bœuf. Mais on ne pouvait prendre le risque qu'il ait un coup de chance.

Rejetant son bras en arrière puis le ramenant rapidement vers l'avant, Layon fit ce qu'il savait faire de mieux. La hachette partit toute droite, et prit l'homme en plein dans la base du cou, alors qu'il terminait de poser son carreau, lequel partit immédiatement dans les airs, sans blesser personne. Surpris, le bandit se palpa la gorge, tentant tant bien que mal de limiter l'hémorragie, avant de s'écrouler, les yeux vitreux, au milieu d'une flaque toujours plus grande.

Et merde. Ça va pas être facile à justifier un truc pareil. Layon se mit alors à chercher son partenaire du moment des yeux. Celui-ci ne forçait même pas au combat, c'en était humiliant ! Faudrait d'ailleurs qu'il se présente lui-même ça faciliterait les choses. Récupérant sa seconde et dernière hachette, il se rapprocha de lui et dit son surnom à voix haute, pour ne pas qu'on puisse le reconnaître plus tard dans l'assemblée.

« J'm'apelle Gne au fait ! Enchanté ! Je vois que tu sais y faire, mais j'ai affaire à qui ? »


Appelez-moi Gne.
Appelez-moi Layon, si vous voulez.
Mais mieux encore, ne m'appelez pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hors-la-loi
Date d'inscription : 31/08/2015

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 0
Andrew Silverskin
Message Sujet: Re: [Libre] Ennuis avec des pirates   Dim 13 Sep - 21:50

La tâche se finit assez rapidement. Il pût admirer les talents de son coéquipier, qui arracha un cri de jeune fille à un homme qui perdit les sens de ses bijoux de famille, dû à un coup bien placé. Une fois les derniers bandits à terre, le combattant se dirigea vers lui, et se présenta tranquillement sous le nom de Gne. Gne? Drôle de nom. Il n'allait quand même pas prononcer son surnom à lui, il serait repéré et les combats s'enchaîneraient. Alors, ré-arrangeant le bandeau qui masquait son visage, il déclara, également à voix haute :

" On m'appelle Drew. "

Puis, en serrant les dents, le regard au loin, légèrement agacé :

" Et parfois même Gueule d'Ange. Enfin, mon ami, je te propose un verre! Tu m'as bien aidé. "

Et puis, il vaudrait mieux s'en aller, avant que d'autres de leurs précieux compagnons viennent se venger. Ce serait une expérience... peu agréable. Il tapota amicalement, chose peu commune chez lui, le dos du dénommé Gne. Sans autre forme de procès, il rangea Tranche-tête dans son fourreau, s'épousseta, et se dirigea vers la taverne la plus proche. Il avait grand besoin d'une choppe d'hydromel.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Confrérie
Date d'inscription : 02/09/2015
Localisation : Dans un polygone entre Poitiers, La Bourboule, Nantes-Pornic, Anvers,, Val Thorens et le Kazaksthan

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 2
Layon Sombremarche
Message Sujet: Re: [Libre] Ennuis avec des pirates   Lun 14 Sep - 8:52

Rajustant son kilt afin de ne pas exhiber plus que de raison son anatomie, Gne attendit patiemment d'entendre le nom de son interlocuteur. De toute évidence, ce dernier non plus n’avait pas envie qu’on puisse le pister, car il lui donna un diminutif peu courant mais non identifiable. Alors que la foule comprenait peu à peu que le spectacle était terminé et se dispersait, non sans que certains ne « visitent » les corps étendus et que d’autres se précipitent à la recherche de la garde, l’homme auprès de qui il s’était battu lui proposa d’aller boire un verre.

La solution était tentante mais l’heure avançait. Les autres Sombremarches devaient sûrement être en train de finir de marchander, et même si ce n’était pas le cas, ils allaient finir par s’inquiéter de ne pas le voir revenir.

Un peu dépité, Layon répondit :
« Je suis navré mais je dois remettre ça à plus tard. Je ne voudrais pas qu’on me voie en compagnie d’un homme qui avoue lui-même avoir des activités peu légales. Ou alors, c’est moi qui choisis l’établissement. Il y a des membres de mon clan là-bas, et je ne pense pas qu’on viendra nous y compter noise. C’est un établissement près des docks de chargement, mais propre et bien tenu. Quelque chose comme « le comptoir des négoces » un truc comme ça. Je te laisse trois minutes pour y réfléchir, tu me trouveras à l’étal que j’ai quitté pour te venir en aide. Je commence à me dire que je n’aurais pas dû haha. Et je dois te prévenir, parce que je sais qu’ici on trouve de tout : j’espère que tu n’es pas un démon, Gueule d’Ange. On en a horreur par chez moi. »

Laissant à son interlocuteur le temps de digérer tout ça, il alla acheter le petit sifflet qu’il avait vu précédemment pour sa sœur, avant que la rixe n’interrompe sa transaction. Il n’était plus très enclin à marchander et préféra payer un prix raisonnable mais élevé. Il ne tenait pas à s’éterniser près des cadavres, bien que les habitants du coin, dans un sain esprit de tradition, leur ai déjà volés leurs godasses et soient sur le point de les jeter aux poissons.


Appelez-moi Gne.
Appelez-moi Layon, si vous voulez.
Mais mieux encore, ne m'appelez pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hors-la-loi
Date d'inscription : 31/08/2015

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 0
Andrew Silverskin
Message Sujet: Re: [Libre] Ennuis avec des pirates   Sam 19 Sep - 16:46

Dernier Souffle s'immobilisa soudainement, puis se retourna vers son interlocuteur. Il maintint le regard quand Gne mentionna l'aversion de son clan pour les démons. Il ne pensait pas avoir recours à sa forme démoniaque, il ne lui signala pas de quelle nature il était. C'était quand même incroyable, tous ces gens qui le reconnaissaient malgré son déguisement parfait... Peut-être était-ce à cause de Tranche-tête... Mais il aurait du mal à s'en séparer. C'était certain qu'un incube comme lui n'avait que très peu de chance d'être accueilli en frère... La réputation de sa race n'était pas des plus remarquable; ils incarnaient tout ce qu'il y avait de pire en ce monde! Après un moment de silence, il acquiesça à sa proposition.  

" Oh tu sais. Tant qu'il y a de l'alcool. lâcha-t-il sur le ton de la confidence "

Il se hâta, avec Gne, de s'éclipser. Il jeta un dernier regard sur les yeux vitreux des hommes, levés vers le ciel, avant que la foule de passants ne se réunisse autour du corps. De son temps, ce port était ce qu'il y avait de plus sécurisé... Cela devait paraître étrange... Dans sa tête, il se considérait comme un vieil homme hargneux, mais en vérité, aux yeux des autres, ce n'était qu'un jeune homme impulsif. Il dévisageait froidement les mendiants qui s'affairaient autour de lui, les faisant aussitôt décamper. Quand ils arrivèrent à des rues moins bondées, il lui posa cette question :

" Dis-moi, quel est le nom de ton clan? "

Tant que ce n'était pas les Weiss, il s'en sortait l'esprit tranquille. A moins qu'ils se soient reconvertis aux kilt...




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Confrérie
Date d'inscription : 02/09/2015
Localisation : Dans un polygone entre Poitiers, La Bourboule, Nantes-Pornic, Anvers,, Val Thorens et le Kazaksthan

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 2
Layon Sombremarche
Message Sujet: Re: [Libre] Ennuis avec des pirates   Dim 20 Sep - 14:55

Drew avait eu une réaction étrange quand Gne avait mentionné les démons. Pourtant il avait tout d'humain, mais après tout on croisait de tout ici en ville, aussi valait-il mieux rester sur ses gardes... On efface pas ainsi des siècles de luttes et de rancœur, assortis d'un exil forcé.

Ils se dirigèrent donc vers le comptoir où les attendrait ses compagnons de clan. A l'heure qu'il était, au vu du jour déclinant dont l'astre dardait de ses rayons une douce lumière légèrement orangée laissant annoncer les débuts crépusculaires, ils auraient finis de marchander. Il devait simplement se dépêcher d'aller récupérer sa sacoche, au cas où les hommes chercheraient à refourguer la charrette.

Le quartier se faisait moins grouillant et plus propret. Quelques maisons ici et là contenaient maintenant des fondations en pierre de taille, et on sentait que, si l'on devait toujours surveiller sa bourse, du moins les éventuels tire-laines du coin proposeraient sûrement au moins la bourse OU la vie. Tout en marchant Gne répondit à Drew:
"Je suis un Sombremarche. C'est un clan qui vit près des Aléas, sur les territoires d'Elireth. Nous sommes relativement autonomes, mais nous sommes quand même plus ou moins leurs vassaux, même si nous ne partageons pas forcément leurs opinions. Nous sommes aussi de grands amis des nains, et plusieurs de nos membres en sont même. L'une des personnes avec qui je voyage est d'ailleurs un enfant de nos deux espèces, alors ne crie pas de surprise si tu croises un Sombremarche avec une barbe jusqu'au nombril, haha!."

Alors qu'ils atteignaient du lieu qu'ils recherchaient, Gne constata avec soulagement que la charette, vide, était toujours là avec un de ses camarades à côté. il le salua poliment, récupéra sa besace et ouvrit la porte pour laisser entrer son nouvel "ami". Il lança alors:
"Mais dis-moi, à ton tour, d'où viens-tu ? Qu'est-ce qui t'amène ici? Ah, nous y voilà, je t'en prie, entre le premier et prends un siège, je te suis je vais seulement commander une grande cruche d'hydromel. A moins que tu ne préfères autre chose?"


Appelez-moi Gne.
Appelez-moi Layon, si vous voulez.
Mais mieux encore, ne m'appelez pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hors-la-loi
Date d'inscription : 31/08/2015

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 0
Andrew Silverskin
Message Sujet: Re: [Libre] Ennuis avec des pirates   Mer 23 Sep - 19:42

Les Sombremarche? Ce nom ne lui disait rien. Comme quoi, malgré son grand âge, il ne cessait d'apprendre de nouvelles choses. Pour le meilleur... et pour le pire. Tout ce qu'il savait d'eux, c'était qu'ils étaient des compagnons d'armes des nains. C'était mieux que les elfes. Il se surprit à sourire. Il voyait le genre... Alcool et autres festivités étaient, d'après ce qu'il savait, leurs activités favorites. Une fois arrivés, Gne lui demanda d'où il venait, à son tour. Il omit quelques détails volontairement, mais ne prit pas le risque de mentir pour autant.

" Je viens du Nord, d'Elireth plus précisément. Je gagne ma vie comme je le peux, rien de spécial tu sais. J'ai toujours vécu ici et ça ne risque pas de changer. "

Bien que ça lui ferait du bien de partir autre part, les Weiss, son ancienne maison hantaient toujours son esprit. A sa question, il répondit :

" L'hydromel me va. "

Et à ces mots il se dirigea vers une table, à travers le brouhaha de la taverne. Il s'y installa silencieusement, posant son arme à terre. Il dévisageait les gens aux alentours, jouant avec un verre. Il repéra quelques kilt par ci par là, mais peu de demoiselles, les grands gaillards étant les plus présents. S'il venait à dévoiler sa nature il finirait en charpie, pour sûr.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Confrérie
Date d'inscription : 02/09/2015
Localisation : Dans un polygone entre Poitiers, La Bourboule, Nantes-Pornic, Anvers,, Val Thorens et le Kazaksthan

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 2
Layon Sombremarche
Message Sujet: Re: [Libre] Ennuis avec des pirates   Jeu 24 Sep - 11:11

Layon se dirigea tout droit vers le bar. Il adressa au passage un signe de tête à deux membres de clan, qui le saluèrent chaleureusement avant de reprendre leurs discussions. C’était la fin de la journée et tout le monde était ravi de bientôt rentrer. Seuls les deux négociants restaient attablés et tendus, discutaient toujours avec trois hommes qui lui tournaient le dos. Les deux Sombremarches semblaient crispés, ce qui suscita l’attention de Layon. Il était rare qu’on ait du mal à écouler de la marchandise ici. Enfin, son boulot à lui c’était uniquement de ramener tout le monde à la maison.

Dans un coin de la pièce, un barde jouait au luth une chanson qu’il accompagnait d’une voix nasillarde, quelque chose sur un aventurier qui prenait une flèche dans le genou et devenait un garde… Une chanson si connue qu’on ne l’écoutait même plus quand on l’entendait. La pièce était bien remplie, avec également tout un tas de jeunes gars et quelques plus âgés venus avec leurs bonne femmes, et on observait des gens de toutes conditions. Mais au moins dans ce genre d’estancot un peu bourgeois personne ne sortait ses armes en public, sauf un homme près de la cheminée éteinte, qui avait posé son fourreau (fort beau au demeurant) contre la table sur laquelle il mangeait ce qui semblait être un oiseau quelconque avec des pommes de terre. Plus près de Layon et peu loin du bar, Un Sombremarche défiait un inconnu aux fléchettes tout en buvant à grande gorgée d’une bière brune et mousseuse. Les autres membres du clan n’étaient pas là, il en manquait donc deux. Se ravisant, Gne demanda une pinte de cette dernière bière et un gros cruchon d’hydromel avec un verre bien propre pour son camarade. Il regrettait que peu de donzelles papillonnent sur place, car il aurait bien mis une ou deux claques à un joli fessier bien rebondi.

Récupérant les consommations, il se dirigea vers la table qu’avait choisie Drew, qui paraissait détailler attentivement la salle. S’asseyant face à lui, il entama la conversation :
« Y a qu’une serveuse mignonne ici, et je sais même pas si elle n’est pas farouche. Mais au moins on sait ce qu’on boit. Je te pose le cruchon, tu sauras bien qu’en faire toi-même. »

Et Layon attaqua sa bière. Toujours intrigués par les deux Sombremarches qui semblaient peinés à la négociation, il adressa un signe au lanceur de fléchette et demanda des explications. Après avoir reçu quelques mots à l’oreille, il reprit à l’adresse de Drew :
« Et de quoi tu vis mon gars ? T’as mentionné du pas trop légal, ce que nous on n’aime pas trop faire. Mais il semble que le seigneur du coin ait subitement fait monter les taxes sur les produits alcoolisés, ce qui crispe les copains là-bas, et on sait pas trop si on pourrait pas s’éviter ça… d’une façon ou d’une autre. En tout cas c’est trop tard pour repartir aujourd’hui, alors même si t’es pas dans ce genre de commerce, les autres devront probablement dégoiser toute la soirée. Et moi j’m’ennuie vite. Si tu sais où on peut s’occuper les mains ou trouver un boulot dans les environs, ou bien ou trouver de quoi passer une bonne soirée… »


Appelez-moi Gne.
Appelez-moi Layon, si vous voulez.
Mais mieux encore, ne m'appelez pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hors-la-loi
Date d'inscription : 31/08/2015

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 0
Andrew Silverskin
Message Sujet: Re: [Libre] Ennuis avec des pirates   Ven 25 Sep - 19:43

Gne revint enfin de sa petite escapade, lui apportant la boisson libératrice. Il l'entama aussitôt, attentif à ses éventuelles questions. De quoi vivait-il? L'assassinat n'était pas une réponse qui conviendrait à l'endroit ou à la personne. Il déversa calmement l'hydromel du cruchon dans le verre, les yeux vers celui-ci, bien qu'il était absorbé parce que son interlocuteur lui disait. Il attendit que ses propos s'achèvent pour lui proposer une idée.

" Je ne pense pas que tu sois étranger au bord du Baron Noir. Sa réputation est tout à fait avérée, on y trouve maints lupanars plutôt accueillants. "

Il haussa les épaules. Pensif, il recommença à jouer de nouveau avec le verre, avant d'ajouter :

" Je connais également un pirate qui a le genre de loisirs que tu cherches, toi, et même les gars. "

Il désigna du menton ses compagnons d'aventure.

" Sans que ce soit illégal, la chose peut occuper l'espace d'un instant. "

Il n'en dit cependant pas plus. Ce certain pirate, avait pour nom William. Pauvre Con William. C'était son nom d'artiste, disait souvent Dernier Souffle. A vrai dire, il avait même oublié son vrai nom, puisqu'il l'appelait toujours de la sorte. C'était un pirate fort étrange, toujours surprenant, mais surtout féroce, avec bien évidemment, une passion pour l'adrénaline et l'or, deux choses qu'ils avaient en commun. Posé, il rajouta :

" Nous sommes bons amis. Il te recevra bien. "




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Confrérie
Date d'inscription : 02/09/2015
Localisation : Dans un polygone entre Poitiers, La Bourboule, Nantes-Pornic, Anvers,, Val Thorens et le Kazaksthan

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 2
Layon Sombremarche
Message Sujet: Re: [Libre] Ennuis avec des pirates   Dim 27 Sep - 12:51

Voilà qui commençait à s'avérer intéressant. Toutefois Gne n'était pas sûr de ce que sous-entendait son nouveau camarade.
Pensif, il reprit une longue gorgée de bière brune. Celle-ci était amère en bouche, avec des relents forts de café et de whisky. Sûrement avec du malt et du houblon, et vieillie en vieux tonneau de whisky recyclé. Ma foi, ça valait son prix.

Ce que disait Drew l'intéressait au plus haut point. Faisant un signe à l'homme du clan qui lui avait donné les informations, il lui demanda d'aller chercher les autres, à l'exception des négociateurs. Quant tous furent là, il leur demanda de prendre les tables aux alentours, ou en tout cas de veiller à ce qu'on ne les dérange pas. Puis, toujours au même il proposa de s'asseoir:

"Je te présente Moraine. Il porte un surnom de rocher parce qu'en plus d'avoir un ancêtre nain, il est solide et silencieux comme le roc. Mais il écoute et il sait garder les secrets, ajouta Gne pendant que Moraine acquiesçait . Tout ce que tu dis excite ma curiosité, mais est-ce que tu parles de nous trouver du travail, ou de nous aider à faire quitter à notre marchandise les terres du seigneur local sans payer l'ensemble des taxes? L'alcool se vend bien et je te donnerais 15% de la somme que nous économisons, et la même chose pour ton compère, si c'est le cas. Et j'ajouterai que si nous faisons affaire, ta première pute est sur notre ardoise.".

Et il fit singe au barman de remettre les commandes, qui s'écoulaient beaucoup plus vite qu'il n'aurait pensé.


Appelez-moi Gne.
Appelez-moi Layon, si vous voulez.
Mais mieux encore, ne m'appelez pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hors-la-loi
Date d'inscription : 31/08/2015

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 0
Andrew Silverskin
Message Sujet: Re: [Libre] Ennuis avec des pirates   Mer 30 Sep - 9:26

Les Sombremarches se réunirent autour des deux hommes. Ils écoutaient, attentifs, alors qu'un autre homme vint s'asseoir à leur table. Moraine, s'appelait-il. Dernier Souffle le dévisagea pendant quelques instants avant de reporter son attention sur son interlocuteur.

" Sachant qu'il est relativement influent... Ça pourrait tout autant être un coup double. Ce serait un travail, d'un côté, et puis, il pourrait toujours glisser quelques pièces d'or du côté de ce seigneur. "

Il ne les portait pas dans son cœur. Pendre un bonhomme tout juste parce qu'il avait ramassé un morceau de bois sur ses terres? C'était ce que certains faisaient. Il n'était pas non plus un justicier, mais les nobles l'agaçaient au plus haut point.

" La tâche sera des plus folles cependant. Voyez-vous, il cherche un équipage. Comme vous l'aurez deviné, c'est un pirate, on le surnomme l'Vieux William. Toutefois, personne ne veut faire parti de son équipage puisque... hé bien son navire... "

Il marqua une pause.

" Il veut le faire voler. A la manière des... dirigeables d'Anatium. C'est ainsi qu'on les surnomme? Voilà, c'est ce qu'il veut faire. Voler jusqu'à une autre île. C'est de loin son idée la plus folle, mais il y paiera le prix fort. C'est tout ce que je sais. Je peux vous y conduire, mais réfléchissez bien avant. "

Il pouvait même participer. Mais il n'était pas vraiment sûr de ce coup là...

Edit : Oh la boulette t'as rien vu t'as rien vu 8D




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Confrérie
Date d'inscription : 02/09/2015
Localisation : Dans un polygone entre Poitiers, La Bourboule, Nantes-Pornic, Anvers,, Val Thorens et le Kazaksthan

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 2
Layon Sombremarche
Message Sujet: Re: [Libre] Ennuis avec des pirates   Jeu 1 Oct - 9:13

Layon était sidéré. Non pas par l’idée que Drew connaisse des contrebandiers peu recommandables. Après tout il avouait lui-même faire dans le « peu légal » pour reprendre son expression, et l’altercation avec des marins avait peut-être même à voir avec ça. Cela mettait Layon sur ses gardes, mais pour l’instant il n’avait rien à reprocher à l’homme, si ce n’était son penchant pour la violence et sa facilité à donner la mort.

Non, ce qui sidérait littéralement Layon, c’était de penser qu’un pirate autour du Baron Noir se mettait en tête d’utiliser de la technologie novatrice. Les forbans du coin étaient normalement des êtres qu’on qualifiera de « compétent » dans leurs domaines, tant le transport fluvial se faisait dangereux. Mais c’étaient des hommes simples, qui fonçaient simplement sur l’ennemi avec leur bite et leur couteau. Ils n’avaient jamais d’armes à feu même sommaire, sauf s’ils parvenaient à en voler à un rare navire transportant une cargaison en provenance direct ou indirecte d’Anatium. Et là, on lui proposait carrément de rencontrer un type assez fou pour tenter de faire voler son bateau.

Ce n’était pas un personnage qu’on rencontrait souvent. Layon, à la différence de la plupart des Sombremarches, croyait au progrès : il pensait que la technologie pouvait améliorer la condition des hommes au quotidien et que la concertation était une bonne base de gouvernance. Si ses compagnons acceptaient sans peine un peu de progrès technologique de temps en temps, ils n’avançaient jamais assez vite pour Layon, et lui-même était souvent montré du doigt par les conservateurs comme un sorcier un peu dangereux. Là, il avait l’occasion de rencontrer un éventuel confrère. Ça ne se refusait pas, une offre pareille !

Il regarda Moraine, qui lui fit part de son assentiment discret. Les autres membres ne les écoutait pas, ou bien paraissait hésitants.
« Je ne suis pas le chef de cette expédition. Pour être honnête, nous n’avons pas même de chef. Mais avec Lud’ là-bas, en train de négocier, je suis le plus influent du groupe. Je suis sûr que nous pouvons au moins rencontrer ton homme ; après, ce sera au clan de choisir. Je vais lui dire que nous avons un livreur potentiel. »
Layon s’éloigna pour discuter avec Lud’, qui finissait enfin de dialoguer avec les autres types que Gne n’avait jamais vu ; Il lui glissa les informations à l’oreille, et si Lud’ parut suspicieux, mais acquiesça à l’idée de voir le bonhomme par lui-même. Ça ne coûtait rien après tout. C’était un homme taciturne mais qui aimait à vendre les produits pour le meilleur profit possible. Si le jeu en valait la chandelle, il donnerait son accord.

Lorsque Layon revint voir Drew avec Lud’, celui-ci lui dit :
« Nous avons vendu notre marchandise, mais il nous faut un transporteur rapide et discret pour éviter les taxes. Les tonneaux doivent être au plus tard après-demain légèrement en aval de Puy-de-Bois. Si tu nous présente la bonne personne et que nous la suivons, et qu’elle est capable de faire ça, alors il y a aura de l’or pour tous et certains d’entre nous suivront ton bonhomme dans ses folles aventures par la suite. C’est à prendre ou à laisser»


Appelez-moi Gne.
Appelez-moi Layon, si vous voulez.
Mais mieux encore, ne m'appelez pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hors-la-loi
Date d'inscription : 31/08/2015

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 0
Andrew Silverskin
Message Sujet: Re: [Libre] Ennuis avec des pirates   Dim 4 Oct - 0:34

Quelle ne fût pas sa surprise... Envisager la possibilité d'accepter une telle tâche était un exploit en soi. Il était bel et bien tombé sur le genre d'aventuriers un peu fous cette fois. Enfin, il serait hypocrite de ne pas se considérer également comme tel. Il fallait avoir un minimum de confiance en soi avant d'entamer ce genre de périple. De son point de vue, sa vie ne valait pas grand chose, outres les quelques milliers de Sven qu'il avait sur la tête. Alors, l'idée de la perdre, ça ne lui faisait ni chaud ni froid. Et pourtant, il se battait toujours pour survivre justement. Curieux, n'est-ce pas? Encore plus curieusement, ceux qui pensaient de même étaient bien souvent hors-la-loi. Il hocha la tête lorsque Lud, l'homme qui venait d'arriver, acheva son discours.

" C'est décidé alors. "

Il se leva de table, rengaina son épée dans son fourreau.

" Je vous conduis à lui. déclara-t-il "

Il attendit qu'ils soient prêts, pour se diriger de nouveau vers les quais. Une fois arrivés, il commença à chercher le fameux pirate dans la foule. Il ne se passa que quelques secondes, avant de le trouver. Ce n'était pas bien difficile, il se trouvait comme à son habitude à côté de son navire favori, l'Aile Boiteuse, dont il tapotait la coque avec tristesse, seul. C'était un homme à la longue barbe grise, dont les traits étaient marqués par l'âge. Il se tourna vers eux, peut-être vieux, mais le regard toujours vif. Dernier Souffle lui fit un vague signe, silencieux.

" Par tous les dieux, qu'est-ce qu'vous me voeilés encore? leur demanda-t-il, l'inquiétude et l'irritation perçant déjà à travers sa voix, Z'êtes encore là pour me narguer? J'vous conseille d'éloigner votre fraise de suite! "

A ses paroles, suivit un geste qui consistait à s'emparer de l'épée qu'il gardait toujours près de lui, sur sa ceinture.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Confrérie
Date d'inscription : 02/09/2015
Localisation : Dans un polygone entre Poitiers, La Bourboule, Nantes-Pornic, Anvers,, Val Thorens et le Kazaksthan

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 2
Layon Sombremarche
Message Sujet: Re: [Libre] Ennuis avec des pirates   Lun 5 Oct - 15:16

Layon se demandait bien pourquoi les autres n’avaient pas opposé de résistance lorsqu’il leur avait expliqué le plan une fois que Drew avait déclaré les mener à l’homme. Normalement, les Sombremarches étaient plutôt frileux à l’idée de progrès technologiques majeur. Les faire voler comme des oiseaux devait probablement faire grincer plus d’une mâchoire en ce moment même. Et pourtant, tous avaient accepté sans rechigner, en se regardant dans le blanc des yeux. C’était étonnant, il fallait croire que Lud ou lui-même avait plus d’influence qu’il ne le pensait.

Toujours était-il qu’ils avaient réussi à refiler la charrette et que maintenant ils roulaient tous à tour de rôle les tonneaux dans la rue pendant que seuls Lud était exempté de la tâche, de par son âge avancé, son dos qui le faisait souffrir et le fait qu’il portait sur lui le petit coffret sans prétention apparente qui contenait tous les bénéfices qu’avaient fait les Sombremarches en vendant le reste des marchandises, payées rubis sur l’ongle. Ça ne paraissait pas gros, mais le vieux Sombremarche se faisait toujours payer en pièces d’or et en petites pierres précieuses, aussi le coffret contenait-il en réalité une certaine somme

Le chemin ne fut pas très long, et personne ne les prit à parti. Quand enfin Drew leur présenta  silencieusement le vieux tromblon de forban qui attendait près de son rafiot, Layon se demanda s’ils n’avaient pas fait une erreur. L’homme n’était d’ailleurs guère amical, car les accueillit en les invectivant. Alors que le vieil homme cherchait à récupérer son énorme épée ébréchée qui avait dû le suivre dans de nombreux abordages, Layon sentit ses camarades se crisper. Ça va être une boucherie pensa-t-il.

Aussi, cherchant à prendre ses camarades de vitesse il prit la parole :
« Du calme mon brave ! Nous ne vous voulons ni mal ni moquerie. Je me permets de signaler de plus que vous vous trouvez seul face à tout un groupe certes non composé de soldats mais bien armés. Non, nous cherchons un… transporteur. Le genre qui va vite et sans se faire remarquer. De plus on m’a raconté votre entreprise et je pense que nous pouvons nous entendre… », et, s’approchant de l’oreille du pirate soudain curieux il ajouta : « je suis moi-même un confrère, mais que ça reste entre nous. ».

Plus fort, Gne reprit : "Alors racontez-moi comment vous voyez les choses : vous pensez à attacher un ballon au bateau proprement dit ? Mais c’est plus lourd qu’un dirigeable votre bazar….je me demande comment ça marche. En tant qu’artificier je comprends certains principes des gaz et de la physique, mais je suis probablement incapable de vous aider si vous ne me dites pas comment. Drew, vous êtes sûrs de ce que nous faisons sur ce coup ?  "


Appelez-moi Gne.
Appelez-moi Layon, si vous voulez.
Mais mieux encore, ne m'appelez pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hors-la-loi
Date d'inscription : 31/08/2015

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 0
Andrew Silverskin
Message Sujet: Re: [Libre] Ennuis avec des pirates   Lun 5 Oct - 21:28

Le vieux pirate sembla se calmer quand il entendit le mot "confrère" prononcé près de son oreille. Toujours méfiant, il dévisagea Gne pendant un instant, avant de rengainer son épée, avec un certain regret, comme s'il aurait préféré un peu plus d'action. C'était tout à fait son profil, se dit Dernier Souffle, redoutant déjà ce qu'il allait bien pouvoir répondre. Il esquissa soudainement un grand sourire et donna une frappe amicale, peut être un peu trop brutale, sur l'épaule du Sombremarche.

" Ah, mon petit gars! Enfin des vrais j'tons qui r'connaissent mon mérite!"

Attentif à ses questions, il hocha la tête, avant d'éclater de rire.

" C'est bien ce que j'm'étais dit bonhomme! Pour ça qu'j'me suis procuré non pas un, mais cinq ballons! "

Dernier Souffle poussa un long soupir. Le soupir le plus long qu'il ait poussé de toute sa vie d'incube. Le pirate, qui avait reporté son attention sur Gne, se tourna un instant vers lui, semblant le questionner du regard. Pourquoi tant de mécontentement, se demandait-il sûrement...

" Ton navire volant, reprend les principes d'aéronef dis-tu, mais l'air des ballons aéronefs, n'est-il pas... inflammable? Est-ce même un ballon d'aéronefs? On dirait un simple ballon. A vrai dire, je n'ai pas vu énormément de ballons de ma vie. Et encore jamais d'aéronefs. Mais d'après certains récits, cela ne ressemble sûrement pas à un navire volant. lâcha-t-il, les bras croisés, et le regard rivé sur les ballons, fermement attachés au bateau, lui même retenu aux quais "
" Tu poses trop d'questions fiston. D'ailleurs, ta voix m'rappelle celle d'un... "
" Qu'en dites-vous? demanda-t-il à l'attention des Sombremarche, interrompant le vieux pirate, Je ne suis pas un expert en la matière mais la récompense pourrait être intéressante. "




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Confrérie
Date d'inscription : 02/09/2015
Localisation : Dans un polygone entre Poitiers, La Bourboule, Nantes-Pornic, Anvers,, Val Thorens et le Kazaksthan

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 2
Layon Sombremarche
Message Sujet: Re: [Libre] Ennuis avec des pirates   Mar 6 Oct - 15:38

Gne restait dubitatif devant les explications du bonhomme. En tant que confrère, ilavait déjà eu l’occasion de dialoguer avec des visionnaires d’Anatium lorsque leurs routes se croisaient, même si cela restait rare, vu son jeune âge. Il avait même une fois pu observer un croquis de ces immenses machines volantes. En soi, il ne s’agissait que d’une grosse boîte de bois ou plus rarement de métal qu’on attachait à un ballon rempli de gaz plus léger que l’air. Rien de très compliqué.

Mais les explications de l’homme restaient incertaines. Car un des dangers qu’évoquaient ces déclarations était le manque de cohérence entre les ballons. Si jamais ils ne se comportaient pas exactement de la même façon, ce qui était virtuellement impossible sur une telle distance, le bateau se mettrait forcément à tanguer dangereusement, voire, dans le pire des cas, les câbles pourraient lâcher voire déchirer directement la coque du bateau. Il n’avait pas envie de se retrouver en plein ciel au milieu d’un bateau en train de s’éparpiller sous son propre poids.
Aussi demanda-t-il avec circonspection :

« Avez-vous le gaz nécessaire ? une telle quantité, ça se trouve pas dans le cul des poules. Et surtout je me dois de vous indiquer qu’il faut rassembler les ballons dans une seule structure homogène plus grosse. Par exemple une immense toile qui les surplomberait tous, et qu’on lierait par en dessous. Avec ça les ballons seront forcés de se comporter ensemble. Sinon ça sera beaucoup trop aventureux. Si vous me garantissez ça, je fais monter tout le monde à bord. Sinon, on mourra tous là haut. »

La réaction de Layon était brève, mais il ne savait pas trop quoi ajouter.
Pour faire bonne figure, il se tourna vers Drew, et lui dit :
« vous avez eu raison de me présenter un tel potentiel. Le premier navire volant du Nord, voilà qui serait un bel exploit ! »

Autour d'eux, l'animation des quais battait son plein. Les marins s'affairaient ça et là, serrant cordage et et pavillons, levant et jetant l'ancre dans une frénésie de profit incroyable. Plusieurs leur lançait des regards interloqués. Visiblement, la réputation de vieux briscard n'était plus à faire.


Appelez-moi Gne.
Appelez-moi Layon, si vous voulez.
Mais mieux encore, ne m'appelez pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hors-la-loi
Date d'inscription : 31/08/2015

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 0
Andrew Silverskin
Message Sujet: Re: [Libre] Ennuis avec des pirates   Mer 7 Oct - 15:15

Dernier Souffle était loin d'être familier avec ce genre de choses. Comme il le répétait bien souvent... "De toute ma vie de supposé immortel, je n'ai jamais vu ça!" Et la confrérie, et ses inventions, oh! C'était bien certain, il ne connaissait pas du tout ce milieu. Il n'avait, d'ailleurs, jamais voyagé vers Anatium. Le Sud, parfois, le Centre certainement, la mer souvent! Mais les îles lui étaient inconnus... Ces horizons appelaient à l'aventure mais... ce n'était pas trop son genre. Il préférait son existence... plus ou moins calme de mercenaire. C'est donc avec incompréhension, qu'il vit argumenter le Sombremarche. A son discours, le pirate hésita un moment, avant de hocher la tête, l’œil toujours aussi vif.

" J'suis avec toi bonhomme! s'exclama-t-il avec enthousiasme, C'est parti pour la toile! J'dois avoir quelqu' chose comme ça quelqu' part, ma p'tite Aile est une vrai mine d'or... Avec moi les gars! On va faire ça en moins d'deux, c'moi qui vous l'dis."

Il s'affaira aussitôt à trouver quelque chose qui ressemblerait à ce qu'ils cherchaient. Finalement, il se décida à s'emparer d'une grande voile aux couleurs brunâtres qui semblait avoir bien vieilli. Au moins, nul trou ou boyau.

" J'accroche les câbles aux ballons et vous le voile. J'suis plus tout jeune, j'souhaite garder mes quelqu' os en cas de 'tits soucis en mer. "

Dernier Souffle s’exécuta aussitôt, alors que le capitaine abaissait les ballons, il se percha d'un bord du bateau, se mettant un peu en hauteur, avant de tirer un bout du voile au dessus des ballons.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Confrérie
Date d'inscription : 02/09/2015
Localisation : Dans un polygone entre Poitiers, La Bourboule, Nantes-Pornic, Anvers,, Val Thorens et le Kazaksthan

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 2
Layon Sombremarche
Message Sujet: Re: [Libre] Ennuis avec des pirates   Mer 7 Oct - 16:25

Gne récupéra le cordage que lui lançait le vieux pirate, et demanda à ses compagnons de prendre un des bords de la Toile. Les Sombremarches avaient le pied sûr, mais ce n'étaient pas des marins, aussi plusieurs d’entre eux montèrent prudemment par-dessus le bastingage. Gne lui-même n’en menait pas large. Précautionneux, il entreprit de grimper comme il pouvait aux différents cordages afin de se retrouver au-dessus des ballons. Ensuite, avec les autres membres du clan, ils passèrent la voile marronnasse et poussiéreuse, mais qui semblait solide, au-dessus des ballons ; La laissant pendre par en-dessous, ils entreprirent d’y faire des trous à l’aide de leurs lames, avant d’y passer la corde, entrelaçant celle-ci avec les cordes et croisant sans cesse la corde afin de former des nœuds et des tensions entre chaque ballon.

En tout, il fallut bien une heure pour obtenir un résultat correct. Entretemps, certains des camarades n’ayant plus rien à faire, Lud avait à contrecoeur demandé à ceux qui ne savaient pas comment s’occuper les mains de monter à bords les biens et les affaires de voyages. Drew avait finit son côté depuis déjà un petit moment, et Gne se demandait comment un homme pouvait avoir autant de talent caché. Est-ce que cet homme ne cachait pas quelque chose ? Bah sous peu on serait dans une mer de nuages et les hommes seraient bien obligés de se serrer les coudes pour survivre.

Exténué par l’effort inhabituel, Gne fut bien content de poser enfin le pied à nouveau sur le pont. Prenant un peu d’eau fraîche dans une des outres du clan, il la tendit ensuite à Drew et demanda :
« Et maintenant ? Il est fiable ton ami ? »


Appelez-moi Gne.
Appelez-moi Layon, si vous voulez.
Mais mieux encore, ne m'appelez pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hors-la-loi
Date d'inscription : 31/08/2015

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 0
Andrew Silverskin
Message Sujet: Re: [Libre] Ennuis avec des pirates   Mer 7 Oct - 20:34

" Fiable? Alors là, aucune idée. Mais riche, ça oui. lui répondit-il avec une certaine assurance, avant de lui confier à voix basse, Je pense qu'il ne s'est toujours pas rendu compte de mon identité, et c'est tant mieux comme ça. Nous sommes d'excellents amis... ou du moins d'une certaine façon, nous l'étions. Il vaut mieux pour vous que vous évitiez de prononcer mon nom devant lui. "

Il s'empara de l'outre que Gne lui tendait, buvant quelques gorgées avant de la lui rendre. Ce vieux con avait toujours une aversion pour lui, tout ça à cause d'une petite histoire d'amour sans importance. Pour un pirate, c'était vraiment un sentimental... Pire encore, il s'était mis dans la tête qu'il lui avait volé un de ses meilleurs butins! Que nenni... Il se tuait à le dire; c'était un mercenaire, pas un voleur. S'il avait bel et bien dérobé sa monnaie, il ne serait pas à continuer son métier de tueur aujourd'hui. Il serait un de ces autres nobles engraissés et méprisants... ou un vieux pirate fou qui aurait dans l'espoir de faire voler son navire. Finalement, sa position n'était pas si mal que cela.

" Je pense toutefois, qu'il me croit mort. Ce ne sera donc pas un problème. Et puis, vous avez tout à y gagner. Je serai de la partie... si on meurt, au moins, ce sera de façon originale. "

Il haussa les épaules, observant le pirate de loin, qui vérifiait que tout tenait bien en place, se déplaçant à vive allure, presque comme un enfant. Il n'avait pas changé d'un poil, au moins... Ce n'était pas rassurant pour autant.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Confrérie
Date d'inscription : 02/09/2015
Localisation : Dans un polygone entre Poitiers, La Bourboule, Nantes-Pornic, Anvers,, Val Thorens et le Kazaksthan

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 2
Layon Sombremarche
Message Sujet: Re: [Libre] Ennuis avec des pirates   Mer 7 Oct - 22:37

Layon prit bonne note de ne pas révéler l'identité de Drew, mais cela ne l'enchantait pas plus, car c'était encore davantage de nature à éveiller ses soupçons. Récupérant l'eau, il rebut une longue gorgée afin de se donner le temps de réfléchir. Il regrettait presque qu'ils n'aient pas pris le temps d'embarquer du vin, et espéra qu'aucun homme ne serait tenté à la nuit tombée de se servir dans la marchandise.
Dire qu'on faisait tout ça pour six malheureux tonneaux! Certes des tonneaux des plus raffinés qui valaient chacun une fort jolie somme mais six tonneaux quand même.

Le pirate s'activait toujours. Enfin, il émit un petit sifflement approbatif et demanda sortit son sabre avant de commencer à couper certaines cordes qui ne semblaient pas différentes des autres, à part que leur extrémité s'enfonçait profondément dans l'eau. Presque immédiatement, le navire se mit à rouler doucement, et les ballons se mirent à le tirailler doucement vers le haut, par l'avant.

Oh bon dieu, ce type avait décidément prévu de partir au pied levé. il enlevait le lest!
Sur le quai, plusieurs personnes se retournaient devant ce navire étrange et couvert d'une sorte de gigantesque ballon marron qui commençait à dépasser du quai.
Il restait encore plusieurs lests, notamment à l'arrière, mais déjà le port était en effervescence devant ce prodige et plusieurs personnes fuyaient, effrayées.

C'est ce moment qu'une troupe de soldats choisit pour effectuer sa ronde. Immédiatement ils se précipitèrent vers le navire. Avec quelles intentions? Layon n'en avait aucune idée. Mais vu qu'il avait quand même tué un homme plus tôt, qu'ils s’essayaient présentement à la contrebande et que Drew semblait avoir une double-identité, il ne tenait pas à le savoir plus avant.

Vif, il hurla à tout le monde présent sur le pont:
"Coupez les cordages! Coupez les noeuds de taquet, et tout ce qui est relié à une bite d'ammarrage! et bon sang coupez aussi tout ce qui vous semble disparaître dans l'eau! Grouillez-vous si vous voulez qu'on soit ce soir ailleurs que dans une geôle!"


Appelez-moi Gne.
Appelez-moi Layon, si vous voulez.
Mais mieux encore, ne m'appelez pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hors-la-loi
Date d'inscription : 31/08/2015

Chroniques d'aventurier
Points de prestige/réputation: 0
Andrew Silverskin
Message Sujet: Re: [Libre] Ennuis avec des pirates   Sam 10 Oct - 0:08

Il ne se fit pas prier et s’exécuta aussitôt. D'un poignard qu'il sortit d'une poche de sa ceinture, coupant tout ce qui lui passait sous la main. Les soldats se rapprochaient à pas vif, hurlant des ordres dont il ne put pas identifier la nature. L'un d'entre eux se mit à courir après le navire, mais le dernier cordage avait déjà été enlevé. En voulant sauter à bord du navire, le milicien trébucha et plongea tête la première dans l'eau, arrachant un fou rire au capitaine. Celui-ci ajouta :

" Ah ces p'tits gars. J'aurais 'tet même d'la compassion pour eux! "



Et le navire s'éleva peu à peu dans les airs, le ballon les brusquant légèrement. C'était un bon moyen de savoir si oui ou non, Dernier Souffle aurait le mal de transport en bateau... volant. Il se pencha au dessus d'un bord du pont, observant avec un certain amusement les airs ébahis des civils et des miliciens, dont les têtes s'éloignaient pour ne devenir que des petites points. Le brouhaha se fit plus intense, alors que les soldats essayaient désespérément de les ramener sur la terre ferme. Le vent était à peine présent, mais l'air ambiant n'en demeurait pas moins frais. Ils étaient au Nord après tout, ce n'était pas bien étonnant...

" C'est parti. Espérons de ne pas mourir ici. soupira-t-il "
" C'comme un rêve de titi que j'réalise! Quoique... J'devrais attendre qu'on parte d'là les pieds derrières avant d'dire une connerie. "
" On ne partira pas de sitôt, nous, on est plutôt jeunes, contrairement à certains. "
" Moussaillon volant, faudrait que t'arrêtes d'narguer les vieux. "

Le vieux pirate lui jeta un regard noir, avant de s'affairer au bon déroulement des choses... c'est-à-dire, d'essayer de diriger le bateau, ou du moins, de faire en sorte qu'il ne s'écraserait pas. Et cela, le plus loin possible de Dernier Souffle. Enfin, cela lui importait peu, car il volait! Enfin! Il fredonnait, tout heureux.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: [Libre] Ennuis avec des pirates   Aujourd'hui à 11:09

Revenir en haut Aller en bas
 
 [Libre] Ennuis avec des pirates
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Ennuis avec une chouette bleue...
» agent libre avec restriction/avec compensation
» Cours de dissection [Pv : Libre mais nombre de places limité]
» Quand ce n'est pas une métaphore [libre]
» Codex pirates (avec du n'ork d'dans ^^)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C R Y S T A L :: Crystal :: ☍ Nord :: Etendues d'eau :: Fleuve du Baron Noir-